Ce sont près de 400 artistes qui sont passés sur la scène de Paul B par les Primeurs de Massy. Ce sont 20 années durant lesquelles des artistes ont pu se faire découvrir du grand public. Pour exemple, le célèbre groupe Tryo qui faisait partie de la première édition en 1998. Mercredi 1er novembre débutera donc la 20ème édition des Primeurs de Massy. Au programme ? De nombreuses surprises pour le public (voir notre article). Aujourd’hui, EssonneInfo revient sur l’histoire et le parcours de ce festival.

Créé en 1998, les Primeurs de Massy sont nés d’une envie de découverte. Les créateurs ? Ce sont Christian Maugein et Olivier Poubelle. A l’époque, ils ont soif de musique et cherchent de nouveaux talents. L’un est producteur et l’autre gère des salles de spectacles. Ensemble, ils écument les salles de concerts pour trouver de nouvelles têtes, de nouveaux sons. « Nous avons assisté à de nombreux concerts ensemble », explique Christian Maugein. « Nous étions jeunes et notre intérêt était de trouver des artistes émergents ». Le problème ? « Lorsque ce sont de jeunes artistes, ils ont de grosses difficultés à se produire sur scène devant un public », poursuit-il. L’idée est plantée, germe et mûrit. Les Primeurs de Massy voient le jour. « Nous ne voulions que des artistes qui venaient de sortir leur premier album  », affirme Christian Maugein. C’est un succès. Quatre ans après la création, les concerts affichent « complet ». C’est le début d’une histoire artistique entre Paul B et le festival.

Une programmation de choix

Plusieurs artistes ont ainsi pu profiter de ce tremplin pour se faire découvrir du grand public. Tryo, Renan Luce, Anaïs… Tous sont passés par-là ! Pour choisir ces artistes, c’est tout un travail. « Au départ, c’était Olivier et moi qui sélectionnions mais aujourd’hui il s’est dégagé du projet car il est très occupé professionnellement. Désormais, nous sommes trois :  François Beaudenon, directeur adjoint de Paul B, Olivier Nicaise, directeur de Lo Bolegason à Castres et moi-même  », explique Christian Maugein. Tous les trois, ils écoutent, choisissent les artistes qui monteront sur scène. « J’ai déjà des idées pour l’année prochaine », dit-il en riant. « Il faut anticiper et être réactif car nous ne choisissons que des artistes qui sortent leur premier album. Donc si l’un des artistes ne le sort pas, nous ne pouvons pas le programmer pour l’année des Primeurs ». Des recherches qui démontrent toutefois que les artistes ne manquent pas !

Les Primeurs de Massy annoncent un avenir prometteur. Paul B peut se vanter d’accueillir un festival aussi prestigieux qui a su gagner le cœur du public. Une question demeure : Pourquoi Paul B ? « Il y a une raison simple, à l’époque je dirigeais la salle », explique Christian Maugein. « De plus, la formule que l’on propose avec 5 artistes par soir sur scène, l’ambiance, la décoration, il y a peu de lieux à Paris qui peuvent offrir ça. Ce ne sont pas seulement des concerts, nous voulons écrire une histoire et donner une âme à ce festival », affirme-t-il. Aujourd’hui, l’âme des Primeurs reste la même : l’envie de transmettre et de partager.

Un avenir prometteur

Pour Christian Maugein, c’est une fierté, c’est un bébé. Ce mot le fait rire mais il ne le nie pas. « Je suis fier, c’est un évènement connu et reconnu et porteur de nouveaux artistes », explique-t-il. Alors lorsqu’on lui demande ce qu’il souhaite pour l’avenir, il sourit. «  J’espère que ça va durer encore longtemps ! La question légitime c’est de se demander si ce sera toujours des artistes qui sortent leur premier album. Aujourd’hui, la notion d’album n’a plus vraiment de sens pour les jeunes », affirme-t-il. « La consommation culturelle a changé et nous devons évoluer. Nous nous posons la question mais pour l’instant c’est un marqueur fort ». Christian Maugein, fondateur des Primeurs de Massy peut être heureux d’avoir apporté autant à de jeunes artistes en quête de notoriété. De belles années passées mais aussi à venir pour le festival essonnien.