Il ne fallait clairement pas arriver en retard ce vendredi soir au stade Jules Ladoumègue de Massy. Première minute de jeu, et déjà un essai pour les joueurs du RCME. Le dégagement de Moeke est contré, et Roussarie s’en va immédiatement débloquer le tableau d’affichage. Girard ne transforme pas, mais le ton est déjà donné dans cette partie (5–0, 1’).

La tête sous l’eau d’entrée de jeu, les Bretons ne tardent cependant pas bien longtemps avant de réagir, sur pénalité, par l’intermédiaire de Moeke (5–3, 7e). Auteurs d’un début de match tonitruant, les Massicois sont désormais retranchés dans leur moitié de terrain. Sans cesse repoussés par le jeu au pied vannetais, les joueurs de Didier Faugeron souffrent mais sont toujours devants, Moeke manquant étrangement deux pénalités pourtant à sa portée (10’, 22’).

Massy déjoue

Les minutes passent mais la physionomie ne change pas, les Massicois continuent d’être malmenés dans cette partie, et commettent notamment de nombreuses fautes en mêlée. Cette fois Currie est sanctionné d’un carton jaune, mais toujours pas de réussite pour Moeke qui loupe totalement sa pénalité (28’).

À la peine, Massy finit par craquer sur un nouveau beau mouvement breton. Moeke trouve un superbe décalage,  Hickes hérite ensuite du cuir et ne manque pas l’occasion de donner l’avantage à Vannes (5–10, 35’). Mendes aurait pu permettre aux Massicois de reprendre les devants juste avant la sirène, mais il est stoppé in extremis avant la ligne. À la mi-temps, le RCME est donc logiquement mené 10–5 par des Vannetais pourtant en manque de reussite. « On ne s’attendait pas à être autant dominés en mêlée, on s’est contentés de miettes en première période »,  réagit Girard à l’issue de la rencontre.

Le début de seconde période est un peu plus rassurant pour le RCME, Mendes allume une première mèche et fait bien comprendre à ses partenaires que cette défense vannetaise est loin d’être imperméable. La pression s’accentue sur l’arrière garde des visiteurs, mais les Massicois sont une nouvelle fois sanctionnés sur mêlée par l’arbitre de la rencontre (48’).

Même très brouillon, Massy parvient quelque peu à revenir dans la partie grâce à une belle pénalité de Girard (8–10, 50’). Les esprits s’échauffent sur la pelouse, et le vent commence à tourner. Le Bail prend à son tour un carton jaune (54’), et le visage massicois est de plus en plus conquérant. Vannes multiplie les fautes, deuxième pénalité pour Girard, et Massy reprend les devants (11–10, 56’).

Une réaction victorieuse

Vannes, en infériorité numérique, semble perdre pied et ne parvient plus à combiner. Les erreurs récurentes des Massicois sur mêlée permettent néanmoins à Vannes de reprendre de l’air (66’). C’est d’ailleurs sur une nouvelle erreur des bleus que Vannes se redonne de l’espoir (11–13, 70’).

Bien plus déterminés en cette seconde période, les Essonniens vont néanmoins réagir immédiatement et tranquillement faire la différence. Girard passe une pénalité de plus, et le RCME est devant à moins de 10 minutes du terme de la partie. Sanctionné, Vannes finira même cette rencontre à 14, alors que Girard est de nouveau derrière le cuir pour donner 4 points d’avance aux siens. Ça passe, 17–13 pour le RCME, Vannes ne reviendra pas, et c’est même sur une dernière pénalité de Girard que le RCME s’impose finalement 20–13. « On s’est remis la tête à l’endroit en deuxième période, on leur est rentré dedans, on a joué dans leur camp, et on a joué simple », analyse Mendes. « Aujourd’hui on est à la place qu’on espérait, on va faire le maximum pour rester là jusqu’au bout ». Le RCME est désormais 7e après 10 journées.