POLITIQUE > Michel Berson, Franck Marlin, Pierre Champion et Francis Chouat ont réitéré leur opposition au projet de création d’un centre d’enfouissement des déchets sur Saint-Escobille.

Alors que la demande, par la mairie de Saint-Escobille, de modification du Plan d’occupation des sols (POS) – le principal document d’urbanisme en cour dans la commune – se trouve entre les mains du Préfet, plusieurs élus, et pas des moindres, ont souhaité rappeler que la décision « de poursuite de celle-ci est de la responsabilité de M. le Préfet de l’Essonne ». Pour Michel Berson (Président PS du Conseil général de l’Essonne), Franck Marlin (Député-Maire UMP d’Etampes et Président du SIREDOM, le syndicat qui a en charge la valorisation et la gestion des ordures ménagères d’une grande partie des communes du département), Pierre Champion (Vice-Président DVG du Conseil général et Président de la SEMARDEL, la société d’économie mixte qui gère notamment l’écosite de Vert-le-Grand) et Francis Chouat (1er Vice-Président PS du Conseil général et 1er Vice-Président du SIREDOM) il est « fondamental et urgent de souligner » que par divers moyens, délibérations, motions ou avis, « l’intégralité des acteurs politiques de la Région, du Département, des Communes ont exprimé démocratiquement leur opposition » au projet d’installation de cette décharge à ciel ouvert.

La Chambre Interdépartementale de l’Agriculture, ainsi que divers syndicats intercommunaux, à l’image du SIREDOM et plusieurs associations de protection de l’environnement « s’opposent » également à ce projet.