Depuis le 20 octobre dernier, le monde du vélo francilien est endeuillé. Endeuillé par la mort tragique du jeune Mathieu Riebel à l’âge de 20 ans, qui vivait à Vigneux-sur-Seine. Grand espoir du cyclisme sur piste à ses débuts, il glane ses premiers bouquets dans la course aux points et sur l’américaine juniors en 2014. Il connaît une première Marseillaise en son honneur l’année d’après quand il décroche avec Guillaume Millasseau le titre de champion de France sur cette même discipline de l’américaine. Réorienté sur la course en ligne, le pistard avait alors rejoint le VCA du Bourget, puis cette saison le Guidon Chalettois en Nationale 1.

La semaine dernière, il participait au Tour de Nouvelle-Calédonie. Engagé sur la neuvième étape, Mathieu Riebel a trouvé la mort dans la descente du col de la Pirogue. Après avoir attendu son leader Erwan Brenterch retardé à cause d’un ennui mécanique, le jeune coureur a percuté à très grande vitesse une ambulance qui roulait en sens inverse. Mathieu Riebel serait mort sur le coup. Il avait 20 ans et suivait une formation de Staps à l’université d’Evry.

Du côté du club de l’Entente cycliste Montgeron-Vigneux (ECMV) dont Mathieu Riebel était proche, l’émotion était vive ce week-end. « Mathieu était apprécié de tous. Tous les témoignages louent la gaîté, la joie de vivre, la force, le travail, l’abnégation de Mathieu », a commenté le club sur son blog. « Mathieu faisait partie de notre famille. Notre peine est immense. Toutes nos pensées vont à ses proches et ses amis ». Ce week-end à Paron (Yonne), les jeunes du club ont couru pour honorer sa mémoire. Des rubans blancs accrochés sur le coeur, ceux-ci ont tout donné pour leur aîné fraîchement disparu.

L’ancien coureur professionnel Jérémie Galland a d’ailleurs mis en place une cagnotte solidaire pour « aider » la famille de Mathieu Riebel. A ce jour, plus de 6 600 euros ont été récoltés. Le lien vers la cagnotte est à retrouver ici.