Les EAU s’efforcent de retrouver leur place au sommet du netball européen

Un retour dans le championnat de netball de première division est le principal prix offert lorsque les EAU participent au U17 Europe Challenge à Gibraltar, qui commence vendredi.

Les Eyasses, comme on les appelle populairement, affrontent la Suisse puis Gibraltar dans le deuxième match de la première journée de l’événement quadrangulaire. Samedi, ils rencontreront l’île de Man avant de terminer contre la République d’Irlande dimanche.

L’équipe qui terminera en tête de la ligue sera promue au championnat qui comprend l’Angleterre, l’Irlande du Nord, l’Écosse et le Pays de Galles en février 2023.

« Les Eyas sont enthousiastes à l’idée de se lancer dans cette compétition à Gibraltar. Des matchs difficiles nous attendent, mais notre objectif très clair est de gagner afin d’être promus à la compétition de haut niveau », a déclaré Susanne Skelding, responsable de l’équipe des Émirats arabes unis. Le National.

Les Eyas se rendent à Gibraltar après avoir remporté une médaille d’argent lors du tournoi amical de Newcastle en mars. Ils ont battu l’Ecosse 52-48 et se sont inclinés face aux futurs vainqueurs anglais 85-29.

« L’une des raisons pour lesquelles nous avons saisi l’opportunité de participer au tournoi amical de Newcastle était de nous préparer contre des équipes comme l’Angleterre et l’Écosse, qui jouent dans la compétition compétitive à laquelle nous souhaitons accéder », a déclaré Skelding.

Les Eyasses ont d’abord participé à la compétition compétitive 2018 en Irlande, qu’ils ont remportée.

Ils ont été promus pour la ligue compétitive en 2019 et ont battu l’Irlande du Nord dans les dernières secondes du match pour remporter la compétition Challenge.

Lire aussi:  Mohammad Hasnain remplace Shaheen Afridi, blessé, dans la sélection pakistanaise pour l'Asia Cup.

Cependant, ils n’ont pas été en mesure d’inscrire une équipe U17 en raison des restrictions de Covid, et sont donc de retour dans l’épreuve Challenge.

« L’un des plus grands points positifs que les joueurs ont retiré du match contre l’Écosse est qu’ils croient maintenant vraiment en eux, car l’Écosse nous a mis beaucoup de pression », a déclaré Deb Jones, l’entraîneur principal des Émirats arabes unis.

« Donc psychologiquement, au sein de l’équipe, il y a une grande conviction que nous pouvons le faire et gagner.

« Physiquement aussi, les Eyasses ne vont pas affronter une équipe plus physique que l’Ecosse sur le terrain et ils ont bien résisté à Newcastle, en s’imposant. Donc d’un point de vue purement ludique, ils savent qu’ils ont la force dans le réservoir pour battre une équipe de haut niveau sous pression. »

L’entraîneur principal des Eyasses pense que les filles se sont bien préparées pour cette tournée et sont prêtes à relever le défi.

« Elles ont la tête dans le jeu et veulent absolument remporter la victoire, non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour l’ensemble du groupe, afin que les Émirats arabes unis obtiennent la promotion qu’ils méritent vraiment », a-t-elle ajouté.

L’équipe d’Eyasses des EAU :

Olivia Petricola (capitaine), Caitlin Gowdy (vice-capitaine), Charlie Preston (vice-capitaine), Jemma Eley, Molly Fuller, Claire Janssen, Alana Farrell-Morton, Arushi Holt, Eliza Petricola, Isabel Affley, Cristiana Morrall et Tessa Smies.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*