Baseball : L’as des Hawks, Kodai Senga, est présenté comme un starter de haut niveau pour la MLB.

L’as des SoftBank Hawks, Kodai Senga, est particulièrement apte à passer du baseball professionnel japonais à la MLB en raison de la qualité de ses lancers et de son caractère, a déclaré son agent Joel Wolfe.

S’exprimant lors de la réunion annuelle des directeurs généraux de la MLB, Wolfe a déclaré que le droitier est bien adapté pour passer aux Etats-Unis, non seulement en raison de son talent de lanceur, mais aussi en raison de ses origines, de son ambition de devenir meilleur et de sa personnalité.

Senga, qui aura 30 ans en janvier, a une fiche de 87-44 dans sa carrière avec une ERA de 2,59. Wolfe tente de le vendre comme un starter de premier plan qui peut réussir dès le départ en MLB.

Kodai Senga des SoftBank Hawks lance contre les Lotte Marines lors de leur match de la Pacific League au PayPay Dome à Fukuoka, dans le sud-ouest du Japon, le 25 septembre 2022. (Essonne Info)

« Il serait l’as de certaines équipes, ou le n°2 ou le n°3. Avec le matériel qu’il a en tant que lanceur de puissance, nous le considérons comme un starter du top 3 », a déclaré Wolfe mardi.

« Senga est un lanceur puissant qui peut lancer à plus de 95 à 100 miles par heure, et il a l’une des meilleures balles rapides à doigts séparés, la ‘fourchette fantôme’. Personne ne lance cette balle ici à part Ohtani, et c’est une balle que les batteurs d’ici ne reconnaissent pas. »

En plus de son talent, que les équipes de la MLB connaissent bien pour l’avoir observé pendant des années, Wolfe vend Senga en tant que gagnant et en tant qu’individu, et le compare à l’ancien slugger des New York Yankees, Hideki Matsui.

Lire aussi:  Salah, Firmino et Diaz s'entraînent sur le terrain alors que Liverpool cherche sa première victoire - en images

« Beaucoup de joueurs japonais sont préoccupés par leur confort. Senga est un peu différent », a déclaré Wolfe.

L’agent de joueurs Joel Wolfe, qui représente un certain nombre de joueurs de baseball japonais, dont le lanceur Kodai Senga, s’adresse aux journalistes lors de la réunion des directeurs généraux de la MLB à Las Vegas, le 8 novembre 2022. (Essonne Info)

« Il veut être dans un grand marché. Il veut faire partie d’une grande équipe. C’est l’un des joueurs japonais les plus ouverts d’esprit avec lequel j’ai travaillé en ce qui concerne l’endroit où il veut aller. Il me rappelle Hideki Matsui quand il est arrivé ici ».

Mais contrairement à Matsui, dont le nom est connu au Japon alors qu’il n’était qu’un lycéen, Senga a gravi les échelons jusqu’à la gloire professionnelle en partant du bas de l’échelle. Il a été sélectionné par SoftBank bien après les 68 premiers joueurs de la draft 2010 et a signé un contrat de développement.

Wolfe a déclaré que l’aspect « rags-to-riches » de l’histoire de Senga est attrayant pour les équipes de la MLB.

« Senga n’était pas un prince de Koshien choisi au premier tour comme certains autres », a déclaré Wolfe. « Il est ce que nous appelons un grinder. Il est sorti de nulle part… et s’est transformé en star, et nous avons un immense respect pour lui à cause de cela. »

« Il a embrassé tout ce qui concerne le métier de lanceur, en apprenant l’analytique et la conception des lancers : tout ce qu’il faut pour se transformer en lanceur haut de gamme. »

Les priorités de Senga, a dit l’agent, sont de gagner et de s’améliorer, donc le premier choix serait un équipement de qualité avec un soutien avancé pour les lanceurs.

Lire aussi:  Baseball : Un homer de Soma Uchiyama sauve le match nul des Swallows lors du deuxième match

La transition des ligues d’élite japonaises aux ligues américaines n’est jamais facile, mais Wolfe affirme que la nature agréable de Senga rendra ce processus aussi facile que possible.

« Il est très extraverti et grégaire. Il est amusant, et il a un grand sens de l’humour. Il n’est pas timide », a déclaré Wolfe. « Je pense qu’il s’intégrerait très rapidement dans un clubhouse américain, même s’il ne parle pas anglais. Je n’ai jamais vu Senga mal à l’aise dans n’importe quelle situation ».

« Il serait tout de suite à l’aise. Et je ne pense pas que les entraîneurs seront mal à l’aise en sa présence et cela jouera en sa faveur. »


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*