En fin de semaine passée, le site d’informations Buzzfeed, publiait un scan d’un document émanant du cabinet d’avocat des candidats de la France insoumise sur la 1ere circonscription de l’Essonne, mentionnant une plainte déposée au TGI d’Evry.

Battue d’un cheveu aux législatives, la candidate de la France insoumise Farida Amrani avait déjà porté un recours au Conseil constitutionnel, pointant du doigt des « irrégularités » dans la tenue de ces élections. Elle avait alors accusé les équipes de Manuel Valls de nombreuses fraudes, le 18 juin dernier, sur la 1ère circonscription de l’Essonne (Evry-Corbeil).

Evry-Corbeil : un recours et des interrogations (abonnés)

Ce vendredi 13 octobre, Essonne Info a joint des militants essonniens de la FI, qui confirment cette information. Farida Amrani, quant à elle, refuse pour l’instant de s’exprimer à ce sujet. « J’ignore comment Buzzfeed s’est procuré ce document, a réagi l’avocat de la candidate Hervé Tourniquet, interrogé par Essonne Info. A partir du moment où le Conseil constitutionnel est saisi, je n’ai aucun commentaire à faire. Je reste concentré sur l’objectif. »

Si le recours au Conseil constitutionnel donnait raison à Farida Amrani et Ulysse Rabaté son suppléant, l’élection de Manuel Valls pourrait être invalidée. En attendant, l’ancien maire d’Evry siège à l’Assemblée nationale, sous l’étiquette « majorité présidentielle ». Ses équipes ont indiqué « ne pas vouloir commenter les agitations de la France insoumise ».