Le Tram 12 Express consiste en la création d’une liaison directe entre Massy et Evry, via les communes de Viry-Châtillon, Grigny, Ris-Orangis et Courcouronnes, Champlan, Longjumeau, Chilly-Mazarin, Morsang-sur-Orge, ou encore Epinay-sur-Orge. Un chantier pharaonique au niveau du département tant les réalisations sont nombreuses et pour lesquelles on prévoit déjà un retard de plus d’un an et demi. Outre des créations de lignes, des démolitions sont également prévues. C’est le cas dans la commune d’Epinay-sur-Orge, où le chemin des Tourelles sera totalement remodelé pour laisser passer celui que l’on nomme également le Tram-train. Dans cette rue située derrière la gare SNCF où passe le train RER C, plusieurs terrains sont concernés par les démolitions. Les numéros 13, 15, 19, 21 et 23 du chemin des Tourelles sont impliqués dans ce programme.

Si un retard sur le calendrier des travaux du Tram 12 est prévu, les démolitions sont maintenues. Au 21 chemin des Tourelles, J.F.M. Auto est un garage familial installé depuis 1996. Le chemin qui avait déjà des allures de chantier veut faire peau neuve pour le Tram pour le plus grand malheur des propriétaires de J.F.M auto. La famille Dos Santos qui exploite le lieu, va devoir être expropriée pour permettre l’arrivée du nouveau Tram 12 Express. Les travaux ont déjà commencé, il n’est plus possible de faire demi-tour, « Personne ne m’a contacté, pourtant les travaux ont commencé devant chez moi. Ils me barrent la route d’ailleurs, je ne peux plus sortir les poubelles. » nous raconte le père de famille.

Carte sur les travaux du Tram 12 Express à Epinay-sur-Orge

Carte sur les travaux du Tram 12 Express à Epinay-sur-Orge

Des rencontres ont été faites entre IDF Mobilités, l’un des maîtres d’ouvrage du projet et les avocats de la famille Dos Santos. La première, en janvier 2017 puis en mars pendant laquelle un protocole d’indemnité a été proposé sans retour de la part de la famille Dos Santos, selon IDF Mobilités. Suite à ces rencontres, une réunion a été organisée au mois de mai avec IDF Mobilités pour un relogement, des offres ont été proposées, mais « il semblerait que la famille Dos Santos cherche une autre alternative », informe pour sa part IDF Mobilités. Selon le garage familial, la famille n’a « plus de nouvelles de l’agglomération depuis mai » et est toujours en recherche. « Actuellement, je suis en recherche active d’un local et d’un logement en Essonne et idéalement dans les environs de là où nous sommes aujourd’hui pour garder ma clientèle ». 

La famille Dos Santos a rendez-vous en janvier au tribunal de Longjumeau avec les avocats des deux parties, en effet son bail s’est terminé en 2014, elle est donc convoquée pour être sans droit ni titre, « avec un bail précaire ce n’est pas simple pour eux », affirme IDF Mobilités. L’histoire n’est donc toujours pas réglée puisque les deux parties n’ont pas trouvé de solution alors que la démolition serait imminente, pour l’instant, la famille Dos Santos n’a pas prévu de quitter les lieux «  On a rendez-vous au tribunal de Longjumeau en janvier. Jusqu’ici je suis dans mon droit de rester dans le local.  » maintient M. Dos Santos.

Le tram 12 Express, pas si express que ça…