Rugby

+ Cruelle ! C’est le mot qui colle malheureusement le mieux à la fin de match des rugbymen du RCME en ce dimanche après-midi. Sur la pelouse du parc des sports d’Aguilera de Biarritz, les Massicois sont passés tout près de l’exploit, deux semaine après avoir fait tomber Colomiers dans son antre du stade Jules Ladoumègue. Malheureusement, un ultime essai biarrot est venu réduire à « néant » une prestation massicoise remarquable (36–30). Après un départ canon amorcé par un essai de Roussarie dès la 3e minute, les joueurs de Didier Faugeron se font surprendre par deux fois juste avant la pause et rentrent aux vestiaires avec un retard de 4 petits points (17–13). D’abord distancés par Biarritz, les Massicois font preuve d’un énorme caractère en reprenant l’avantage à moins de 8 minutes du terme de la partie (29–30). La suite, on la connait, c’est finalement sans même le bonus défensif, mais avec énormément de frustration que le RCME rentre à la maison, désormais 8e au classement.

Football

+ Cruelle ! C’est le mot qui colle malheureusement le mieux à la fin de match des footballeuses du FC Fleury 91 Coeur d’Essonne en ce dimanche après-midi. Toujours à la recherche de leur premier point en championnat, les Floriacumoises pensaient bien lancer leur saison sur la pelouse de son stade Auguste Gentelet de Fleury-Mérogis. Face à Lille, autre promu, les joueuses de Nicolas Carric ont longtemps fait jeu égal. Et alors que les deux équipes se dirigeaient vers un match nul logique, la Belge Jana Coryn est venue anéantir les espoirs essonniens et infliger à Fleury sa 5e défaite consécutive. Les Floriacumoises sont toujours bonnes dernières au classement avec 0 point au compteur.

+ Cruelle ! C’est le mot qui colle malheureusement le mieux à la fin de match des footballeuses du PFC en ce dimanche après-midi. En déplacement à Saint-Brieuc, le PFC affrontait Guingamp pour le compte de la 5e journée de championnat de D1 féminine. Un déplacement difficile face à une équipe qui connaît un début de saison contrasté avec zéro victoire en 5 matchs. Favorites, les joueuses du PFC ont cru faire respecter la hiérarchie jusque dans les toutes dernières secondes de jeu. En effet, en menant 2–0 à la 91e minute de jeu, rien ne laissait présager autre résultat qu’une victoire pour les Parisiennes. Et pourtant. Les buts de Le Garrec (94e) et Oparanozie (97e) dans les ultimes moments de la partie privent le PFC d’une 4e victoire en 5 matchs. Le PFC est 5e à déjà 5 longueurs du leader Lyon, une semaine avant de recevoir le PSG pour un derby de feu.

+ Cruelle ! C’est le mot qui colle malheureusement le mieux à la fin de match des joueurs de Sainte-Geneviève en ce samedi après-midi. Outsiders avant la rencontre, puisqu’ils accueillaient Créteil (National) lors du 5e tour de Coupe de France, les Génofévains ont longtemps cru à l’exploit après la réduction du score de Betourné à la 75e minute de jeu. Malheureusement, l’ultime frappe de Bahamboula à la 90e minute a heurté la barre sans parvenir à trouver la faille. Sainte-Geneviève est donc éliminé.

+ Seule éclaircie du week-end finalement, la qualification des hommes du FCF 91. Auteurs d’un début de saison en trombe, les joueurs de Bernard Bouger poursuivent leur route dans la compétition après avoir disposé de Limay (R3) sur le score de 3–0.