C’est une première pour un parlementaire essonnien et il n’en cache pas sa fierté. Vincent Delahaye, le sénateur et encore maire de Massy pour quelques jours encore, a été élu vice-président du Sénat en milieu de semaine. « C’est avec un grand plaisir que j’ai accueilli cette nouvelle, s’est réjoui l’heureux élu. C’est un poste de responsabilités qui va me conduire à encadrer les débats et à présider les différentes séances en l’absence de Gérard Larcher (Ndlr : le président LR du Sénat) ».

Pour l’élu centriste, cette nomination pourrait être la résultante des bons résultats que sa liste Libres et indépendants pour l’Essonne a obtenue lors des dernières élections sénatoriales de septembre. Ce dernier avait récolté 728 voix, soit 30,5% des suffrages. « Nous avons réalisé un très beau score face à neuf listes, ce qui nous a permis d’entrer au Sénat à deux (Ndlr : avec Jocelyne Guidez). Cela a dû peser dans l’attribution de ce poste, récapitule Vincent Delahaye. Et puis, il y a aussi tout le travail accompli lors de mon précédent mandat qui a dû également jouer ». Pour rappel, à son entrée au Sénat en 2011, Vincent Delahaye avait intégré la très convoitée commission des finances avant d’en devenir vice-président en il y a trois ans.

Selon lui, occuper ce poste clef pourra lui permettre « de défendre avec plus de poids l’Essonne et ses intérêts » dans les débats de la Chambre haute.