La concentration est visible sur les visages massicois, et ce, dès l’échauffement. Les paroles se font rares, pas de doute, ce match n’est déjà pas un match comme les autres pour le MEHB. L’enjeu de cette rencontre est important, Massy doit accrocher ses premiers points, ce soir, pour enfin lancer son championnat. C’est d’autant plus le moment puisqu’en face d’eux, les Massicois retrouvent Cesson, eux aussi sevrés de points depuis le début de saison.

Pour autant, les Massicois ne rassurent guère dans les premières secondes de jeu. La première tentative d’Herceg est contrée et c’est bien Cesson qui débloque le tableau d’affichage. Et si le bon début de match de Laplace permet aux Massicois de rester au contact, un premier coup dur va venir perturber une équipe du MEHB, qui n’avait assurément pas besoin de ça. Pour une faute plus impressionnante que méchante, Walczak est sanctionné d’un rouge, et doit laisser son équipe avare de son pivot titulaire après seulement 3 minutes de jeu (3–4).

La tension est omniprésente, et Massy se bat déjà pour ne pas laisser filer son adversaire du jour. C’est alors le moment que choisit Bellahcene pour réaliser son premier arrêt de la partie (3–5, 6’20). Un arrêt important qui permet à Sall de ramener son équipe à un petit but. Mais à l’image d’un tir surpuissant de Beauregard (6–9, 15′), les attaques de Cesson font systématiquement mal aux Massicois. A l’inverse, Massy peine à se montrer dangereux, deux jets de 7 mètres inscrits par Pirani permettent néanmoins aux Lions de s’accrocher… jusqu’à une inquiétante période de disette.

Une deuxième de folie

9 minutes, c’est le temps qui s’est écoulé entre le 8e et le 9e but massicois. Une période pendant laquelle Cesson en a profité pour se détacher malgré les belles interventions de Bellahcene. Une période pendant laquelle Massy est de nouveau retombé dans ses travers observés lors des premiers matchs. Un Massy sans solution, sans allant offensif, poussant parfois même Herceg à tenter des tirs venus d’ailleurs, sans succès. Il n’empêche qu’à la pause, le MEHB ne compte finalement que 3 buts de retard, grâce à une nouvelle double parade de Bellahcene (9–12, MT). « A partir de la 20e minute, j’ai commencé à avoir une défense impressionnante. Je n’avais plus qu’à récupérer les ballons », lance modestement Bellahcene.

Le gardien massicois, on le retrouve dès l’entame de la seconde période. Le jeune portier de 22 ans remet immédiatement le bleu de chauffe et enchaîne trois parades consécutives en moins de deux minutes. « Je ne pouvais pas rêver mieux comme débuts. Mais il ne va pas falloir s’enflammer », mesure le gardien massicois, soulignant le bel accueil du club et de ses supporters. Il ne faudra alors que 6 minutes pour voir le MEHB revenir à hauteur des Bretons (12–12, 36′). Le public du COS pousse derrière son équipe, la tendance s’est clairement inversée dans cette rencontre. Et si Cesson, qui n’avait pas marqué depuis 10 minutes, redébloque son compteur, Portet donne l’avantage à son équipe pour la première fois de la partie (14–13, 39′).

Le second acte n’a clairement rien à voir avec le premier, les deux équipes se rendent désormais coup pour coup. Ce match va vraisemblablement se jouer au mental, et force est de constater qu’Herceg a retrouvé le sien. L’arrière massicois est désormais bien dans sa partie et décoche un nouveau missile sous la barre pour permettre aux Lions de revenir à 17 partout après 47 minutes de jeu. Aucune équipe ne parvient réellement à faire la différence dans ces dix dernières minutes, mais l’entrée de Kamtchop fait mal aux Massicois.

A moins de 5 minutes du terme de la rencontre, le pivot de 20 ans redonne deux buts d’avance à Cesson (19–21, 56′). La perte de balle de Sall dans la foulée anéantit quasiment les espoirs massicois. C’était sans compter sur une nouvelle parade de Bellahcene et deux buts successifs de Réault pour arracher le match nul et permettre à Massy d’inscrire son premier point de la saison. « On est satisfaits d’ouvrir le compteur », réagit Tarik Hayatoune, le coach essonnien. « Il peut y avoir des petits regrets, mais on a réussi à inverser la vapeur. On avait pris une petite claque la semaine dernière et on s’est tous remis en question ». La semaine prochaine sur le parquet d’Ivry, le MEHB devra néanmoins encore progresser pour obtenir une première victoire dans l’élite.