Football

+ 9–2. On aurait pu penser à un match de ping-pong non terminé ou encore à un match de handball avec trois gardiens dans les buts, mais on était loin d’imaginer que ce score pourrait être le résultat d’un match de D1 féminine entre le PFC et Lyon. Et pourtant. Ce dimanche au Groupama Training Center de Lyon, l’OL a littéralement fait exploser l’équipe de Pascal Gouzènes. Un match dans lequel le PFC a notamment fait preuve de malchance en inscrivant pas moins de trois buts contre son camp (Declercq 10′, Butel 24′, Deville 31′). Menées 5–1 à la mi-temps grâce à la réduction de Thiney sur pénalty juste avant le retour aux vestiaires, les joueuses du PFC ont encaissé 4 nouveaux buts lors du second acte. Otaki a alors inscrit le second but parisien en toute fin de match. Seule bonne nouvelle de cet après-match, les nouvelles rassurantes sur l’état de Bilbault, touchée aux cervicales durant la rencontre. Pour le reste, c’est bien là la plus grosse défaite de l’histoire du PFC (ex-FCF Juvisy).

+ Autre défaite toute aussi surprenante, l’élimination de l’ES Viry-Chatillon dès le 4e tour de Coupe de France. Pour leur entrée en lice dans la compétition, les Essonniens, sortis en 32e par le Poiré-sur-Vie l’an passé, se déplaçaient sur le terrain de l’US Persan, club évoluant 6 divisions en-dessous. Une affiche à priori déséquilibrée que l’équipe du Val d’Oise a pourtant remporté sur le score de 2–1.

+ Et si le FC Fleury 91 et Sainte-Geneviève, respectivement opposés à La Salésienne et Vitry, se sont quant à eux imposés 3–1 et 2–2 (4–2), une autre défaite est à mettre à l’actif des clubs essonniens. Celle des féminines de Fleury, la troisième en trois matchs. Opposées à Bordeaux, les Floriacumoises se sont inclinées sur la plus petite des marges et restent lanterne rouge au classement.

Rugby

+ Seule réelle bonne nouvelle du week-end, la victoire des rugbymen de Massy sur leur pelouse face à Colomiers ce vendredi. Une victoire qui permet aux hommes de Didier Faugeron de se replacer à la 6e place du classement de Pro D2, et surtout de faire le plein de confiance avant deux semaines de trêve (le résumé du match).