Ce lundi 25 septembre, de gros changements dans les accès et cheminements débutent à la gare de Juvisy. Commence ainsi un nouveau volet du réaménagement de la gare de Juvisy en pôle intermodal (lire notre article). Après des rénovations de quais notamment, la nouvelle phase de travaux prévoit donc la destruction de la partie haute du pont, déjà fermé a la circulation depuis un an (lire notre article). La sortie ‘mairie’ est fermée et remplacée par un nouveau tunnel. Des déviations piétonnes sont proposées pour que les usagers puissent continuer à effectuer leurs déplacements habituels. Pour rassurer les voyageurs en ces premiers jours, des signalétiques seront disposées pour faire en sorte de rendre le déplacement fluide.

Les piétons munis d’un titre de transport peuvent accéder aux quartiers Seine et Condorcet par le nouveau passage souterrain, situé côté mairie. Pour les usagers ne possédant pas de carte de transports et souhaitant traverser la gare, une contremarque sera nécessaire.

Le pont en démolition, les parents inquiets

Le pont routier qui relie les sorties nord et sud de la gare de Juvisy-sur-Orge va être démoli afin d’en reconstruire un autre. Pendant les travaux, le public doit traverser le nouveau tunnel côté mairie situé à 100 mètres de l’ancienne entrée. Mais ce nouvel itinéraire est loin de faire l’unanimité chez les Juvisiens. L’association « Juvisy c’est vous ! » a interpellé le directeur du projet et la municipalité pour la dangerosité et l’insalubrité du tunnel et des escaliers. Au centre de leurs craintes, le fait que plusieurs collégiens habitant côté Seine doivent se rendre le matin à 8h30 au collège Ferdinand Buisson. L’association a ainsi fait une demande de gilets bleus pendant la réunion publique du 14 septembre, où les dispositifs transitoires ont été présentés. Les gilets bleus serviront aux jeunes collégiens afin de traverser prudemment le matin et le soir à la sortie de l’école. L’inquiétude des parents se fait ressentir, ils demandent également à la mairie de mettre en place un dispositif de régulation pour les jeunes piétons. L’idée est de mobiliser des personnes de la mairie ou de la SNCF pour surveiller et réguler les allées et venues des collégiens pendant la traversée. « Les escaliers sont une véritable pissotière pollués par des dealers », nous raconte un représentant de l’association. Même si la ville essonnienne possède de nombreuses patrouilles de polices, les parents des collégiens ont peur que les travaux mènent à une plus grande insécurité.

Le pont en construction, une entrée de substitution est située à 100 mètres de l’ancienne entrée mairie. (SH/EI)

Des contremarques pour tous

Pour pallier les difficultés d’accès à la gare, la mairie de Juvisy a mis en place un système de contremarques. Un ticket et une carte nominative est proposée aux habitants souhaitant traverser le souterrain de la gare. Cette contremarque temporaire est à récupérer à l’espace Marianne au 64 grande rue à Juvisy-sur-Orge. Cette dernière est remise sur présentation d’un justificatif de domicile, d’une pièce d’identité valide, et d’une photo. À la réception des pièces demandées, la carte et le ticket de transport sont immédiatement édités. La carte est établie pour chaque personne (adulte, enfant) durant l’année de validité avec un numéro de contremarque. Les premières carte seront valides jusqu’à fin janvier 2018, il faudra ensuite les remplacer au besoin. Si un problème de démagnétisation survient, une autre contremarque est délivrée, mais seulement sur présentation de l’ancienne carte. De plus, en cas de contrôle à la gare, la carte délivrée par l’espace Marianne suffit à justifier votre accès à la gare. Néanmoins, si cette dernière est utilisée pour prendre les trains, l’usager risque une amende. Il est possible dès à présent de demander cette contremarque à l’espace Marianne du fait que la sortie mairie ferme ce lundi 25 septembre.

La gare de Juvisy se vide pour se remplir

Depuis le 20 septembre, la gare se vide et c’est au maintenant au tour de la sortie mairie de connaître le même sort. Les usagers ont déjà pu le remarquer, les machines de validation des titres de transport ainsi que les bornes automatiques ont été retirées. L’accès y est encore possible jusqu’à fermeture définitive de cette sortie en accès libre. Les travaux ont déjà commencé et on peut déjà y apercevoir la nouvelle entrée, très ressemblante à la sortie Seine. Les travaux à venir vont se focaliser sur la mise en place d’itinéraires de substitutions et la destruction du 82–84 rue des Argelies. Cette rue sera détruite courant octobre à décembre 2017 (date prévisionnelle).

L'entrée mairie vidée le 20 septembre pour une fermeture définitive le 25 septembre. (SH/EI)

L’entrée mairie vidée le 20 septembre pour une fermeture définitive le 25 septembre. (SH/EI)

Le côté mairie de la gare de Juvisy va connaître un grand réaménagement, dont le parvis, le parking client et naturellement, la gare routière. Une nouvelle rampe sera notamment construite pour faciliter les entrées et sorties dans la gare, avec un nouveau bâtiment voyageurs.

Le RER D délaissé ? Pas vraiment, le projet « grand pôle intermodal Juvisy 2020 » semble tout prévoir. En effet, une réorganisation des souterrains existants est prévue. Un accès direct au RER D est également un projet de grande envergure étant donné la localisation du quai B, très éloigné de la sortie mairie.

Les cyclistes et usagers en colère

L’une des priorités présentée dans le projet de la gare de Juvisy, concerne le développement des circulations douces pour favoriser l’utilisation des modes de transport alternatifs à la voiture. Pourtant, l’élaboration d’une piste cyclable reste encore floue dans les explications sur la construction du pont. Les usagers ont profité de la réunion publique pour intérpeller la SNCF et la mairie,  demandent notamment la création d’une voie sécurisée cyclable sur le pont en construction. Cette demande est prise très au sérieux, pendant la réunion publique du 14 septembre, la SNCF a même annoncé que la passerelle douce servira à installer une piste cyclable et un passage pour piéton. « Les liaisons interquartiers sont facilitées par une passerelle dédiée aux circulations douces (piétons, vélos, pour lesquels des abris sécurisés sont prévus). Les personnes à mobilité réduite peuvent bénéficier de guichets adaptés, d’ascenseurs et d’éclairages optimisés  », a déclaré la SNCF, soutenue par la municipalité. Néanmoins, la piste cyclable n’ira pas jusque la sortie Condorcet, la rampe étant difficile d’accès dû aux caténaires.

Les panneaux d'affichages sur le quai du RER D ne fonctionnent plus depuis deux mois. (SH/EI)

Les panneaux d’affichages sur le quai du RER D ne fonctionnent plus depuis deux mois. (SH/EI)

Mais les critiques envers le projet et ses travaux ne s’arrêtent pas là. En effet, les usagers sont également en colère. Depuis plusieurs mois les écrans sur le quai du RER D ne fonctionnent plus. De nombreux utilisateurs Twitter ont interpellé la SNCF pour avoir une explication. En retour, la réponse donnée par la SNCF ne semble pas satisfaire les utilisateurs de la ligne.

Sur le blog du RER C il est publié quelques explications : « Jusque là, la cohabitation entre tous les travaux (aménagements, modernisation, SDA, fibrage, etc….) se passait plutôt bien, mais c’était sans compter sur un bug technique, qui nous prive du contenu fourni par les écrans du quai B.  »  Pour compenser le manque d’informations sur le quai B du RER D, les annonces sonores vont être plus nombreuses. La SNCF a néanmoins planifié de réparer au moins deux panneaux d’affichages, pour environ 60 000 voyageurs quotidiens.

Selon le planning diffusé par la SNCF, les travaux de la sortie mairie seront terminés dans les environs du deuxième trimestre de l’année 2019 (prévisionnel). La gare de Juvisy-sur-Orge restera pour l’instant, un grand chantier, pour le plus grand ‘bonheur’ des usagers.