Le Québec défend sa décision de réduire les chèques d’inflation et de demander à Ottawa davantage de fonds pour la santé

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, défend la décision de son gouvernement de transférer des paiements uniques en espèces à la plupart des Québécois tout en demandant plus d’argent à Ottawa pour les soins de santé.

M. Girard a déclaré aux journalistes à Québec que les paiements allant jusqu’à 600 $ aideront les Québécois à faire face à l’inflation temporaire, ajoutant que les soins de santé sont un coût récurrent qui nécessite un financement stable à long terme.

Mardi, le Premier ministre Justin Trudeau a critiqué les provinces qui cherchent à obtenir plus d’argent d’Ottawa pour les soins de santé tout en dépensant des milliards de dollars en paiements liés à l’inflation ou en réductions d’impôts.

M. Trudeau faisait également référence au premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, dont le gouvernement demande plus de fonds pour les soins de santé et réduit également les impôts des personnes à revenu élevé.

Les 13 premiers ministres provinciaux et territoriaux demandent à Ottawa d’augmenter sa part des coûts des soins de santé de 22 % à 35 %.

Les 6,5 millions de Québécois qui ont gagné moins de 100 000 $ en 2021 devraient recevoir des paiements de 400 $ ou 600 $ en décembre, et la province a également promis des réductions d’impôt sur le revenu en 2023.

Ce rapport de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 9 novembre 2022.

Lire aussi:  Reprise du procès pour agression sexuelle d'un officier militaire ayant dirigé la campagne de vaccination COVID-19
A propos de Fleury 3777 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*