Rugby : La France prive le Japon d’une victoire historique dans le 2e test avec un essai en fin de match

Ryohei Yamanaka a marqué deux essais pour le Japon, mais un essai de cinq points de Baptiste Couilloud en fin de match a privé les hôtes d’une victoire historique sur la France, qui a remporté 20-15 le deuxième test au Stade national de Tokyo, samedi.

Les Braves Blossoms n’avaient encore jamais battu les triples finalistes de la Coupe du monde, leur meilleur résultat étant un match nul 23-23 en novembre 2017 à Paris.

Ryohei Yamanaka, du Japon, court en marquant un essai pendant la première mi-temps d’un test-match de rugby contre la France au Stade national de Tokyo, le 9 juillet 2022. (Essonne Info)

Le demi de mêlée remplaçant Couilloud a surpris la défense japonaise en courant directement depuis l’arrière d’une mêlée à la 71e minute devant 57 011 personnes au stade olympique, qui accueille son premier test de rugby depuis son réaménagement pour les Jeux de Tokyo l’été dernier.

Les Brave Blossoms ont ensuite vu un essai potentiellement victorieux annulé lorsque l’officiel de match de la télévision a estimé que l’attaquant remplaçant Tevita Tatafu n’avait pas correctement broyé le ballon après avoir franchi la ligne.

Les hommes de Jamie Joseph menaient 15-7 à la mi-temps mais ne voulaient pas répéter l’effondrement de la deuxième mi-temps qui leur avait fait perdre le premier test de la semaine dernière 42-23 après un score de 13-13 à la pause.

Naoto Saito a fait son retour à la mêlée, tandis que le talonneur vétéran Shota Horie a été nommé sur le banc après avoir manqué le premier test à cause du coronavirus.

Lire aussi:  Richarlison rejoint Tottenham pour cinq ans.

Joseph a gardé le jeune demi d’ouverture Lee Seung Sin, 21 ans, dans l’équipe de départ après un premier test solide. Il a été appelé en fin de match pour remplacer Takuya Yamasawa, qui était également sur la touche à cause du COVID-19.

Les champions des Six Nations ont contrôlé les premiers échanges et ont maintenu le Japon bloqué dans sa propre moitié de terrain jusqu’à ce que Matthis Lebel passe pour l’essai d’ouverture à la neuvième minute.

Les hôtes répliquaient trois minutes plus tard par l’intermédiaire de Yamanaka, qui marquait un essai après que le ballon soit passé entre plusieurs paires de mains japonaises sur un retour de coup de pied rapide.

Lee manquait la transformation mais donnait au Japon une avance de 8-7 après que les hommes de Fabien Galthie aient été pénalisés alors qu’ils défendaient désespérément leur ligne d’essai.

Un autre passage très rythmé de rugby courant des Brave Blossoms a permis à Yamanaka de marquer son deuxième essai à la mi-temps, Michael Leitch franchissant la ligne avant de passer le ballon à l’arrière.

Maxime Lucu a réduit l’avance du Japon à 15-10 avec une pénalité au début de la seconde période.

Le Japon a défendu avec acharnement pour stopper les hôtes de la Coupe du monde 2023 à la ligne d’essai au milieu de la mi-temps avant que la pénalité de Matthieu Jalibert ne ramène les touristes à un coup de pied de la tête à 15-13.


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*