Le vendredi 23 juin dernier, cette décision avait foudroyé plusieurs milliers de personnes. En effet, une semaine avant sa tenue, la préfecture de l’Essonne ordonnait par arrêté l’interdiction du festival de techno Area 217 qui devait se tenir sur l’ex-base aérienne 217 de Brétigny/Le Plessis-Pâté. « À ce moment, le monde s’est arrêté et ce sont plus de 15 personnes de l’équipe permanente, près de 200 techniciens et intervenants, plus de 100 artistes et performers qui se sont retrouvés au chômage technique du jour au lendemain. Deux années de travail anéanties en quelques lignes », ont alors expliqué par voie de communiqué les organisateurs du festival. Or, plusieurs milliers de billets avaient été vendus en amont de l’événement. Ce jeudi 24 août, l’équipe du festival a tenu à indiquer qu’après plusieurs semaines de discussions et « deux mois de travail intense », que les plateformes « Digitick et Shotgun vont être en mesure de vous rembourser vos billets achetés dans les jours prochains. Ils prendront contact avec vous par email afin de vous indiquer la marche à suivre », confirme l’organisation. Une opération qui intervient après un travail « sans relâche avec notre assureur, notre avocat, afin de pouvoir rembourser vos préventes », poursuit l’organisateur, d’où ces délais de deux mois.

Lire notre enquête : Area 217 : l’interdiction du festival en question