Au stress de la grossesse, les futures mamans doivent bien souvent rajouter une dose de tracas administratif, avec toutes les démarches, prises de rendez-vous ou bien l’inscription à la maternité. A l’hôpital sud-francilien par exemple, une étrange queue se forme au pôle A chaque début de mois, il est demandé aux parturientes de se présenter à un guichet pour s’inscrire lorsque l’accouchement est prévu 5 mois après. 400 places sont ainsi réservées, et gare à celles qui oublient le jour J. Les rendez-vous sont ensuite pris au téléphone pour celles qui se font suivre par l’établissement.

Plus au nord du département, les maternités de Longjumeau et celle d’Orsay, regroupées dans le Groupement hospitalier nord Essonne (GHNE), se sont récemment modernisées, en proposant un système de démarches en ligne pour les femmes enceintes. L’inscription préalable reste de vigueur pour les futures mamans qui désirent accoucher sur place. Mais pour tout le suivi, les rendez-vous avec des gynécologues ou sages-femmes, l’hôpital dispose depuis quelques semaines d’un système de prise de rendez-vous en ligne, avec le logiciel Doctolib.

L’hôpital annonce ainsi des gains de temps pour les services hospitaliers et met en avant la simplification de la vie des usagers. Une dématérialisation voulue aussi dans le cadre du projet de nouvel hôpital sur Saclay. Si l’expérience est concluante, « nous espérons pouvoir rapidement l’étendre aux autres services afin d’en faire profiter l’ensemble de nos usagers » indique le directeur des hôpitaux Guillaume Wasmer.

Le système Doctolib sur le site de l’hôpital de Longjumeau

Capture du système Doctolib de l'hôpital de Longjumeau (DR)

Capture du système Doctolib de l’hôpital de Longjumeau (DR)