Terminées les longues files d’attente devant la préfecture pour une carte grise ou un permis de conduire, l’Essonne continue son passage au 2.0. Depuis ce lundi 31 juillet, la préfecture d’Evry, ainsi que les sous-préfectures de Palaiseau et d’Etampes, ne possèdent plus de guichet dédiés à ces services. Pour obtenir un duplicata, un certificat de situation administrative, une déclaration de cession, changer d’adresse, ou encore consulter le nombre de point sur votre permis et échanger un permis étranger… il faut désormais se rendre directement sur le site www.essonne.gouv.fr. Les formalités deviennent plus rapides pour des Essonniens qui venaient jusqu’alors par plusieurs dizaines chaque jour pour trouver réponse à leurs demandes.

Ce mardi matin sous les coups de 10h, la file d’attente devant la préfecture evryenne est bien plus courte qu’à l’accoutumée. La période estivale n’est peut-être pas étrangère à ce phénomène, tout comme les nouvelles dispositions mises en place par l’établissement la veille. Les nouvelles démarches à suivre sont indiquées depuis quelques jours sur le site de la préfecture, et ont même été relayées par les médias. Et si bon nombre de « non » vacanciers ont, semble-t-il, vu passer l’information, ceux s’étant présentés devant l’établissement ont vite rebroussé chemin. Plusieurs affiches collées à l’entrée du bâtiment véhiculent clairement le message.

Martine, elle, est l’une des rares à être encore présente en ce milieu de matinée. Venue pour la carte grise de sa voiture, elle reconnaît être satisfaite de ces nouvelles mesures. « Je pense que c’est une bonne chose. J’ai l’habitude de faire toutes mes démarches sur internet. Là je devais prendre une demi-journée pour venir enregistrer ma voiture », lance-t-elle, fignolant ses derniers papiers. Mais si cette dernière semble être parfaitement à son aise sur le web, d’autres y trouveront assurément bien plus d’inconvénients. Pour tenter d’assurer une transition simple et efficace, ainsi que pour aider les personnes n’ayant pas accès à internet, la préfecture a mis en place « un point numérique », aussi disponible en sous-préfecture, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h les lundi, mardi jeudi, et vendredi. « Munis de vos pièces justificatives, un agent médiateur vous accompagnera dans vos démarches en ligne », stipule l’organisme sur son site internet.

A l’intérieur, deux files distinctes « carte grise/permis de conduire » sont encore visibles. Néanmoins, en ce mardi, un employé assure ne pas avoir été submergé de questions, ni même avoir encaissé la moindre plainte. « Les usagers n’ont pas manifesté de mécontentement, grâce notamment à la mise en place de deux dispositifs. Ainsi, un point d’information permet aux usagers de recevoir les informations générales sur les démarches à accomplir. En outre, un point numérique est à disposition des usagers pour permettre à ceux ne disposant par d’un ordinateur et/ou d’une connexion internet, de faire eux-mêmes leurs démarches en ligne en préfecture, tout en étant conseillés par un médiateur numérique qui les oriente. Cet accompagnement a permis aux usagers qui sont venus en préfecture de ne pas repartir sans avoir été pris en charge », résume quant à elle la préfecture après trois jours de mise en place. Reste à savoir s’il en sera encore ainsi lorsque l’activité du département battra de nouveau son plein, d’ici à peu près un mois.