Ce lundi 17 juillet, les 175 rescapés du Tour de France peuvent souffler un peu avec la seconde journée de repos avant d’enchaîner avec la terrible dernière semaine de course dans les Alpes. Parmi eux figurent toujours nos deux Essonniens. Et ceux-ci se sont encore illustrés ces derniers jours. Et il ne faut pas remonter bien loin pour trouver date de leurs derniers exploits sur les routes de France. Ce dimanche 16 juillet, c’est l’Angervillois Tony Gallopin qui passait à l’attaque sur les routes du Massif central. Bien calé dans une échappée comprenant une trentaine d’unités, le puncheur de la Lotto-Soudal n’est pas passé bien loin de s’imposer au Puy-en-Velay. L’Essonnien décroche finalement un accessit, en s’emparant de la troisième place de l’étape.

Si Tony Gallopin a bien su remonter la pente après son entorse de la cheville survenue après sa chute dans le contre-la-montre inaugural de Düsseldorf, le second représentant de l’Essonne ne semble pas en reste non plus. En effet, Yoann Offredo est reparti à l’attaque sur les étapes plus plates, propices à des arrivées au sprint. Le chasseur de classiques s’est mis en avant sur la 10e étape du Tour, celle qui menait les coureurs en direction de Bergerac. Une fois encore, le Francilien s’est fait reprendre dans les derniers kilomètres de l’étape. Mais celui-ci n’en est pas resté là. Invité sur les plateaux de télévision le soir même, Yoann Offredo avait d’ailleurs distillé un message cinglant envers les différentes équipes engagées sur le Tour. « Je suis étonné du manque d’initiative, d’attaques de certaines équipes, affirmait-il. Je suis agacé pour le téléspectateur qui attend avec impatience le mois de juillet et le Tour de France, même si je me doute qu’il s’est régalé le week-end dernier ». Nul doute qu’on reverra nos deux représentants s’illustrer dans la dernière semaine.