Graham Potter dit que les critiques font partie du travail « il faut faire avec » après les défaites de Chelsea.

Le manager de Chelsea, Graham Potter, reconnaît que les critiques font partie du travail « qu’il faut gérer » après que son équipe ait subi deux défaites consécutives en Premier League.

Dimanche, Chelsea a été battu 1-0 à domicile par son rival londonien Arsenal, une semaine après une défaite embarrassante 4-1 à Brighton, l’ancien club de Potter.

Jusqu’à cette défaite à l’Amex Stadium, Potter était invaincu depuis qu’il a succédé à Thomas Tuchel en septembre – une série qui comprenait des victoires à domicile et à l’extérieur contre les champions italiens de l’AC Milan en Ligue des champions, ce qui a permis à l’équipe de se qualifier pour les huitièmes de finale, où elle affrontera le Borussia Dortmund.

Mais la période de lune de miel est terminée pour Potter après la victoire d’Arsenal à Stamford Bridge, alors que Chelsea n’a réussi qu’un seul tir cadré. Ils doivent maintenant affronter Manchester City au troisième tour de la League Cup mercredi.

« Je mentirais si je disais que je ne m’y attendais pas à un moment donné. Je mentirais si je disais que je ne m’attendais pas à ce que ce soit le cas à un moment ou à un autre. Vous devez faire face à cela », a déclaré l’entraîneur des Blues lors de la conférence de presse de mardi.

« Nous avons eu une période de six semaines où nous avons joué 13 matches, dont huit à l’extérieur. Cela fait des ravages, avec quelques blessures de joueurs clés. Cela peut devenir compliqué, cela fait partie du processus. Je l’ai vécu à Brighton, à Swansea et dans mon club en Suède.

Lire aussi:  Broja de Chelsea et d'autres stars du sport à la première du film "Bullet Train" à Londres - en images

« C’est ce que c’est. Cela fait partie du travail, il faut y faire face.

« Quand les résultats étaient bons, j’étais assez honnête pour dire qu’il y avait des choses que nous devions améliorer. Ce n’est pas comme si je pouvais dire que nous avons craqué le football.

Chelsea 0 Arsenal 1 : notes des joueurs

« En termes de performance, nous pouvons nous améliorer. C’est le défi. Nous attendons avec impatience ce match et celui de Newcastle. [on Saturday]. C’est là que l’on peut apprendre beaucoup de choses sur l’autre. »

Le match de mercredi verra le retour de Raheem Sterling dans le club où il a connu une période de sept saisons riches en trophées, qui s’est terminée cet été par son transfert à Chelsea.

Mais la forme de Sterling est inégale depuis le début de la saison, puisqu’il n’a trouvé le chemin des filets que trois fois en 12 apparitions en Premier League. « Vous pouvez voir à sa réaction qu’il est honnête », a déclaré Potter à propos de l’attaquant de 27 ans, qui sera un joueur clé dans la tentative de l’Angleterre de soulever la Coupe du monde au Qatar.

« Les joueurs traversent des moments dans leur carrière où ce n’est pas si positif et parfois tout ce qu’ils touchent est de l’or.

Lire aussi:  Karthik Meiyappan et Muhammad Waseem remettent les EAU sur la voie des qualifications pour la Coupe d'Asie

« Je ne pense pas que l’on puisse zoomer sur l’individu. L’équipe ne fonctionne pas comme je le voudrais. Cela a un impact sur les individus et Raheem est un individu au sein de l’équipe. Le travail pour nous est d’essayer d’améliorer l’équipe et les structures.

« Je n’ai aucun doute sur la qualité de Raheem – c’est un joueur de très haut niveau. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*