« Ça s’est considérablement rajeuni, c’est impressionnant ! ». Cette semaine, à l’Assemblée nationale, même les agents de sécurité s’étonnent de la nouvelle vague de députés venus officialiser leur mandat au Palais Bourbon. Avec 350 sièges, l’alliance La République En Marche!/Modem est le principal pourvoyeur d’élus, dont la majorité, novices, vont exercer leur premier mandat politique. Parmi eux, Pierre-Alain Raphan, 34 ans, issu de la société civile et nouveau député de la 10e circonscription de l’Essonne. Mardi 20 juin, aux alentours de 9h45, le Saint-Michellois est venu s’imprégner des lieux et s’acquitter des formalités administratives : « Il n’y a pas plus d’excitation que ça, juste l’envie de commencer à travailler », a-t-il confié, serein, à son arrivée au 128 rue de l’Université.

Pour cette pré-rentrée, une quarantaine d’huissiers, trombinoscope à la main, avaient été dépêchés par l’Assemblée pour accompagner les nouveaux arrivants : « Vous n’êtes pas obligé de répondre aux journalistes, ni de vous laisser prendre en photo », glisse l’un d’eux lorsque Pierre-Alain Raphan s’apprête à traverser les jardins du Palais Bourbon, cerclés par les perches et les micros : « Si ce n’est que des photos, ça va », sourit le jeune député avant de se prêter au jeu.
Une fois à l’intérieur du bâtiment, dont les fastes ne le laissent pas insensible, il est conduit dans une salle informatique pour remplir une fiche de renseignements. Dans les couloirs, les nouveaux croisent alors les « anciens » venus également régler leurs tâches administratives, tels Stéphane Le Foll (PS), Delphine Batho (PS) où encore Eric Woerth (LR), respectivement anciens ministres de François Hollande et de Nicolas Sarkozy.

« Fier, pressé et déterminé! »

Les députés élus le week-end dernier ont beau avoir toute la semaine pour se rendre à l’Assemblée, certains semblent avoir tout fait pour y retourner le plus vite possible : «  Quand on revient, on est content. Ce n’était pas gagné !  », lâche un député au détour d’un couloir. Pierre-Alain Raphan, lui, poursuit son parcours initiatique. Après avoir récupéré la célèbre « valise du député » et tous les attributs qu’elle contient (voir la vidéo en bas de l’article), le voilà reparti à l’autre bout du bâtiment. Au programme : photo officielle, synchronisation des téléphones et passage au bureau des transports : « J’ai activé ma messagerie officielle, explique-t-il. Nous avons également fait un point sur la prise en charge des déplacements dans le cadre du mandat. Je compte privilégier les transports en commun ». Ce protocole est également l’occasion de croiser une autre élue essonnienne pour qui, en revanche, il ne s’agit pas de la première visite au Palais Bourbon : « La première fois que j’y suis venue, j’étais en CM2 ! (rires), se souvient Marie Guévenoux, élue sur la 9e circonscription du département. Depuis, le regard a changé mais l’impression reste la même. Je suis impressionnée par la solennité de l’instant ».

Puis, vient le moment le plus symbolique de la journée : la découverte de l’arène dans laquelle ils devront batailler pendant cinq ans. À l’entrée, Pierre-Alain Raphan est salué par Christophe Castaner. Le secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement l’avertit, non sans humour : « Ils ont changé les sièges il y a peu, ils sont moins bons qu’avant, tu le verras lors des longues séances ! (rire) ». Une fois dans l’hémicycle, l’Essonnien répond aux journalistes de La Chaîne parlementaire (LCP) et se fait expliquer le déroulement d’une séance à l’Assemblée. Avant de poser pour la traditionnelle photo souvenir, « fier, pressé et déterminé ! ».

Pierre-Alain Raphan a fait ses premiers pas dans l'hémicycle. (JM/EI)

Pierre-Alain Raphan a fait ses premiers pas dans l’hémicycle (JM/EI).

Deux heures après son arrivée, le jeune député conclut sa première matinée à l’Assemblée par une visite des lieux : salle des Pas-Perdus, salon Delacroix, Grande Rotonde, sans oublier un passage par la galerie des Fêtes où se tiendra samedi 24 juin le séminaire de formation des députés La République En Marche ! organisé par le mouvement. Cette semaine, il constituera également son équipe de collaborateurs, avant la rentrée officielle mardi 27 juin pour l’élection du président de l’Assemblée nationale. « Vous allez repasser devant les journalistes », prévient un nouvel huissier au moment de traverser la célèbre salle des Quatre-Colonnes : « Pas de problème, je ne suis pas encore assez connu ! » lui répond Pierre-Alain Raphan, sourire aux lèvres. Dehors, une nuée de médias attend en effet la vedette du jour : Jean-Luc Mélenchon et les députés de la France Insoumise font eux aussi leur entrée à l’Assemblée nationale.

Vidéo : réalisation Julie Morini.

Tous nos dossiers sur la 10e circo de l’Essonne

Qui sont les nouveaux députés essonniens ?