Peu après 20h30 ce mardi 20 juin, la première adjointe de la commune de Fleury-Mérogis, Aline Cabeza, prend la parole et entame un semblant de conseil municipal. Le maire, David Derrouet, est absent.

Des habitants mécontents du chantier des « 7 hectares » de Fleury, qui pose aujourd’hui problème à cause de la nature de ce qu’il s’y fait (nous y reviendrons dans une prochaine édition) donnent de la voix. Des « On veut voir le maire ! » « On veut la vérité ! » couvrent la voix de la première adjointe. Tant bien que mal, elle annonce : « Vous le savez maintenant, Monsieur le maire démissionne, pour des raisons personnelles. »

Les huées reprennent de plus belles. Dans la confusion, et en l’absence de quorum – plus de la moitié des élus de la majorité sont absents, eux aussi – le conseil municipal est reporté au 26 juin, 18h30.

Après avoir succédé en 2009 à Michel Humbert, David Derrouet quitte ainsi ses fonctions après huit ans au service des Floriacumois. Également élu à Cœur d’Essonne Agglomération, celui-ci avait choisi de prendre ses distances avec l’intercommunalité il y a trois mois. Instance dans laquelle il occupait le poste de 6e vice-président en charge des transports et des déplacements. A cette époque, ce dernier évoquait déjà des « raisons personnelles » pour justifier cet acte. Une décision qui était par ailleurs selon l’intéressé « mûrement réfléchie ».

Le nouveau maire de Fleury-Mérogis devrait quant à lui être nommé en septembre lors d’un conseil municipal. Aline Cabeza assure l’intérim jusque-là.