« Un caillou dans une chaussure ». Voilà comment se définissent les membres du mouvement contestataires aux choix de Nicolas Dupont-Aignan, né le 28 avril dernier, suite à ses déclarations de soutien à Marine Le Pen durant l’entre-deux tours de la présidentielle. Ce mouvement a ainsi lancé plusieurs appels à l’organisation de rassemblements citoyens pour que chacun puisse exprimer « sa honte d’être représentés par un élu ayant sacrifié son honneur à ses ambitions personnelles et pour affirmer son attachement aux valeurs généreuses de la République ». Sur plus d’un mois et demi, dix rassemblements citoyens auront vu le jour, avec comme point d’orgue la plus importante mobilisation ayant réuni près de deux mille personnes.

Bien que ce mouvement n’avait pas pour vocation à poursuivre des actions après le second tour des élections législatives, les « Idiots utiles » ont choisi de rester « vigilants » et « déterminés » à chaque fois que « NDA sera tenté de pactiser avec les idées funestes de l’extrême droite » au cours de son cinquième mandat de député. « Maintenant élu, NDA ne peut pas faire comme si nos voix n’existaient pas. Un député ayant pour vocation d’être le représentant de ses administrés, il ne peut se comporter comme un chef de clan. A la veille de son nouveau mandat, nous redoutons que NDA ne tire les leçons des semaines passées. Notre circonscription a besoin d’ouverture et non d’exclusion, de dialogue plus que de dérive autoritaire », ont notamment commenté les membres du mouvement par le biais d’un communiqué.