Il y a des soutiens qui surprennent et d’autres moins. Ainsi, rien d’étonnant à voir Malek Boutih (PS) faire campagne pour le candidat de La République En Marche ! après s’être réclamé de « la majorité présidentielle » durant toute la campagne. Si le député socialiste sortant n’a pas pu se qualifier pour le second tour de ces élections législatives (lire notre article), il compte apporter les 3 294 voix (12,39%) qu’il a récoltées à Pierre-Alain Raphan, arrivé en tête à l’issue du premier tour (26,68%). Et le staff du député sortant n’a pas perdu de temps.
Au lendemain du premier tour, Olivier Léonhardt, suppléant de Malek Boutih et maire de Sainte-Geneviève-des-Bois, s’affichait déjà au côté du candidat macroniste lors de la visite de la ministre des Sports Laura Flessel : « Quand on est démocrate, républicain et attaché à des valeurs communes, on sait quand on peut se rassembler, explique-t-il. Nous sommes à la disposition du candidat que nous soutenons clairement, celui pour qui nous mettrons un bulletin dans l’urne ».

Le candidat de la majorité présidentielle pourra également compter sur l’appui de personnel de Marianne Duranton, qui a totalisé 14,13% des suffrages exprimés, soit 3 755 voix. La candidate investie par L’UDI et Les Républicains a déclaré sur les réseaux sociaux qu’elle voterait à titre personnel pour Pierre-Alain Raphan : «  Je ne veux pas que notre circonscription soit représentée à l’Assemblée nationale par un parti extrême comme la France Insoumise et le Parti communiste », écrit-elle. En revanche, elle ne donne pas de consignes de vote à ses électeurs.

À gauche toute ! derrière Charlotte Girard

De l’autre côté de l’échiquier politique, l’heure est aussi (enfin ?) au rassemblement après une campagne de premier tour durant laquelle chacun a essayé de jouer sa carte à fond. Qualifiée pour le second tour avec 15,55% des voix, l’Insoumise Charlotte Girard pourra compter sur le soutien de Philippe Rio, le maire communiste de Grigny, arrivé en sixième position lors du premier tour avec 10,72% des voix et 2 849 votants. Ce dernier a attendu la décision de son parti pour se rallier à son adversaire d’hier : «  Dimanche 18 juin, mon choix ira vers la candidate de la France Insoumise, Charlotte Girard », a-t-il annoncé dans un communiqué publié mardi 13 juin. Par ce choix, il veut dénoncer « une anomalie démocratique de la 5e République qui va permettre aux candidats ‘En Marche !de totaliser 80% de député-e-s alors que l’abstention atteint un niveau historique », et rappeler qu’il a « appelé à une union entre Jean-Luc Mélenchon/Benoît Hamon » lors de la présidentielle pour « battre Marine Le Pen et combattre le projet d’Emmanuel Macron ».

Également candidate pour ces législatives, l’écologiste Isabelle Catrain a quant à elle laissé ses 1 307 électeurs (4,92%) du premier tour « libres et responsables ». Pas de soutien clair à Charlotte Girard, donc. Mais à y regarder de plus près, le marchepied ne semble pas si loin : « Pour l’instant, le conservatisme a revêtu le masque du changement, mais demain l’illusion ne sera plus », écrit la candidate écologiste, avant d’appeler « tous ceux qui sont attachés au pluralisme » à se mobiliser « pour éviter une concentration de tous les pouvoirs entre les mêmes mains ».

Enfin, la candidate du Front national, Lucie Dedi (10,72% au premier tour), et celle de Debout la France, Valérie Fleury (3,02%), ont décidé de ne soutenir aucun des deux candidats.

Reste une inconnue qui, elle, ne roule pour personne. À 55,50% dimanche dernier, l’abstention sera sans nul doute la clé de cette élection. Pierre-Alain Raphan et Charlotte Girard, que seuls 11 points et 2 959 voix séparaient au soir du premier tour, espèrent désormais convaincre les 33 807 électeurs de la 10e circonscription qui ne se sont pas encore rendus aux urnes.

*La 10e circonscription de l’Essonne est composée de cinq communes : Fleury-Mérogis, Grigny, Morsang/Orge, Sainte-Geneviève-des-Bois et Saint-Michel/Orge.

Les résultats du 1er tour sur la 10e circonscription : commune par commune

Tous nos dossiers sur la 10e circo de l’Essonne