Gymnastique : Hazuki Watanabe devient la plus jeune championne du monde japonaise

Hazuki Watanabe a remporté le titre de championne du monde de gymnastique artistique féminine à la poutre dimanche, devenant ainsi la plus jeune championne du monde japonaise de tous les temps.

Faisant ses débuts aux championnats du monde en tant que remplaçante, Watanabe a obtenu 13,600 points pour battre Elsabeth Black du Canada de seulement 0,034 point. Sa compatriote Shoko Miyata, débutante, a terminé troisième avec 13.533.

Hazuki Watanabe du Japon s’exécute à la poutre lors de la finale féminine des championnats du monde de gymnastique artistique à Liverpool, Angleterre, le 6 novembre 2022. (Essonne Info)

Hazuki Watanabe du Japon pose avec sa médaille d’or pour l’épreuve féminine de la poutre en équilibre lors des championnats du monde de gymnastique artistique à Liverpool, en Angleterre, le 6 novembre 2022. (Essonne Info)

La jeune Watanabe, âgée de 18 ans, a battu les meilleures qualifiées, la Chinoise Ou Yushan, l’Américaine Skye Blakely et la Brésilienne Rebeca Andrade, après que toutes trois aient eu du mal en finale à Liverpool, en Angleterre.

Watanabe, qui a déclaré que ses « jambes tremblaient pendant sa performance », a également conservé le titre de poutre pour le Japon après que sa compatriote Urara Aishikawa ait remporté l’épreuve lors de l’édition 2021.

« Les autres gymnastes tombaient et faisaient de grosses erreurs, mais j’ai pu passer mon enchaînement sans problème. Cela a été un vrai coup de pouce pour ma confiance », a déclaré Watanabe, selon la fédération internationale de gymnastique.

La lauréate de 2021, Ashikawa, était auparavant la plus jeune Japonaise à remporter un titre mondial, à 18 ans et sept mois, avant que Watanabe ne batte ce record de quelque cinq mois dimanche.

Lire aussi:  Caroline Garcia remporte le titre WTA après avoir dominé Aryna Sabalenka.

La médaille de bronze de Miyata a également permis au Japon de monter pour la deuxième fois consécutive sur un double podium, après qu’Aishikawa et Mai Murakami aient réalisé l’exploit à Kitaskyshu l’année dernière.

Watanabe rejoint un club exclusif au Japon en étant seulement la quatrième femme à remporter un titre mondial de gymnastique.

Toujours pour le Japon, le champion du monde 2022 du concours général Daiki Hashimoto a remporté l’argent à la barre fixe derrière l’Américain Brody Malone.

Hashimoto est le médaillé d’or olympique en titre à l’engin, ayant remporté le titre et l’or du concours général aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021.


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*