Le Pakistan poursuit son rêve de Coupe du monde T20 en battant le Bangladesh lors du Super Dimanche.

Le Pakistan jouera les demi-finales de la Coupe du monde T20 après un dimanche époustouflant à Adélaïde.

L’équipe de Babar Azam a remporté ce qui était en fait un quart de finale contre le Bangladesh par cinq guichets, pour conserver ses chances de remporter le titre.

Au réveil, le matin du match, aucune des deux équipes ne s’attendait à être encore en lice au moment de se rendre sur le terrain.

Le maintien de leur participation dépendait, après tout, de la victoire des Pays-Bas sur l’Afrique du Sud dans le premier match de la journée. Mais c’est la Coupe du monde T20 de 2022. Ils auraient vraiment dû s’attendre à une surprise.

La sagesse populaire voudrait que la victoire de 13 tours des Néerlandais sur une équipe d’Afrique du Sud qui avait pris un départ formidable dans cette compétition soit un choc.

Et pourtant, l’équipe associée, qui avait elle-même dû compter sur une faveur des EAU il y a deux semaines pour se qualifier pour le Super 12, a bien mérité sa victoire.

Au commentaire, Ian Smith a parlé de « l’une des plus grandes surprises que le sport mondial ait connu depuis longtemps ». Et pourtant, on peut se demander s’il s’agit même de la plus grosse surprise de cette compétition.

Le match suivant devient un match à élimination directe : les vainqueurs se qualifient pour les demi-finales et l’Afrique du Sud est éliminée.

A partir de ce moment, le match allait être très nerveux. Shakib Al Hasan a gagné le pile ou face. Il n’a même pas eu besoin de dire ce qu’il allait faire avant que Danny Morrison, qui dirigeait les interviews du tirage au sort pour la télévision, ne lui suggère de passer à la batte.

Lire aussi:  Fernandes pense que Ronaldo a touché le premier but contre l'Uruguay et que le Portugal avance.

Sur un guichet usé, il était logique d’avoir la première utilisation. Et au début, le Bangladesh a prospéré. Juste après la pause, ils étaient 73 pour un.

Ce qui a suivi a été le moment décisif du match. D’abord, Soumya Sarkar a balayé Shadab Khan à l’envers vers la pointe. Puis, sur la balle suivante, Shakib a été considéré comme lbw.

Immédiatement, le capitaine du Bangladesh a revu la décision. La décision a été confirmée, même si Shakib – ainsi qu’une bonne partie des autres spectateurs – a estimé qu’il avait contourné la balle de l’intérieur lors de sa progression vers le guichet.

Shakib a dû être encouragé à quitter le guichet par Joel Wilson, l’arbitre.

Le Bangladesh semblait choqué par la décision, et les lanceurs pakistanais ont saisi leur chance.

Shaheen Afridi a montré son meilleur travail du tournoi jusqu’à présent, en prenant quatre guichets, alors que le Bangladesh était limité à 127 pour huit sur ses 20 overs.

La réponse était loin d’être facile. Taskin Ahmed a été impérial avec la nouvelle balle, tout comme il l’avait été contre l’Inde la dernière fois.

Une fois de plus, il a été totalement privé de chance, ses collègues semblant peu enclins à faire des prises sur son lancer.

Babar Azam et Mohammed Rizwan ont formé le premier guichet avec 57 points. Ce n’était pas exactement dans le style pimpant que l’on attend habituellement de ce duo dynamique, mais cela a permis d’atteindre l’objectif.

Les nerfs étaient constamment à vif. Mohammed Haris a joué un autre caméo passionnant, 31 en 18 balles, mais il est parti avant que le travail ne soit fait.

Lire aussi:  Le double champion olympique Hanyu présente son propre spectacle sur glace.

En fin de compte, c’est Shan Masood qui a fait preuve de sang-froid quand il le fallait, en fauchant les deux runs nécessaires pour sceller une victoire célèbre.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*