L’émirati Fahad Al Bloushi est sur un nuage après sa victoire aux Champions Series à Abu Dhabi.

L’émirati Fahad Al Bloushi a déclaré qu’il était « sur un nuage » après avoir ouvert les « Champion Series » inaugurales à Abu Dhabi par une victoire – et s’est immédiatement fixé pour objectif de créer une nouvelle histoire.

Le boxeur de 26 ans, né à Dubaï, a dominé le Géorgien Irakli Shariashvili lors du premier combat à l’Etihad Arena samedi soir, prenant une décision unanime 60-54, 59-55, 59-55. Cette victoire porte le record d’Al Bloushi à 11-1.

« Je me sens bien, honnêtement », a déclaré Al Bloushi. « C’est un sentiment complètement surréaliste. Un combat en salle est une chose, mais dans un combat comme celui-ci, à l’Etihad Arena, l’une des plus grandes scènes, où vous avez eu de grands noms comme… [UFC star] Khabib [Nurmagomedov], NBA, ici… Je me sens comme un athlète de haut niveau en ce moment. C’est génial. Je suis sur un petit nuage. »

Al Bloushi, qui a émergé sous les applaudissements d’un public nombreux malgré l’heure tardive de la soirée, a ajouté : « Il y avait beaucoup plus de monde que prévu ». [fans] que ce à quoi je m’attendais. Je m’attendais à ce que ce soit calme. Mais dès que je suis sorti, je me suis dit : « Yo, c’est un public de chez nous, ce sont des gens qui viennent voir la boxe ».

« Je suis vraiment fier de faire partie d’un événement où les gens viennent pour soutenir. Je ne m’attendais pas à ce que beaucoup de gens crient mon nom, mais ils ont tous commencé à crier ‘Fahad, Fahad, Fahad’. Dans ma tête, je me suis dit : « Très bien, c’est le moment de passer la vitesse supérieure, de faire un spectacle, de montrer au monde, à la ville, au pays que Fahad Al Bloushi est là, de faire un spectacle ». Je me sens bien. Je ne peux pas l’expliquer ».

Lire aussi:  Sumo : Tobizaru s'impose face à Terunofuji.

Al Bloushi, qui devait initialement affronter à nouveau Giorgi Gotchoshvili – le Géorgien lui a infligé la seule défaite de sa carrière, en 2019 – a noté sa performance six sur dix.

« C’était un bon combat, pas le combat parfait », a déclaré le poids super-plume. « Je vais quand même apprendre d’ici. C’est toujours une courbe d’apprentissage de ce que je vais faire. Le dernier combat m’a appris beaucoup de choses, ce combat en est un autre.

« J’ai rendu ma mère fière, mon père fier, tout le pays fier. Et faire cette déclaration à tout le pays signifie beaucoup pour moi. Parce que c’est ma ville natale, elle m’a tout donné. Et j’essaie de rendre la même chose, la même ambition et les mêmes rêves que le pays veut.

« Pour l’ensemble des EAU, les sept émirats. Je ne pars pas, pas du tout. Si je peux me battre dans les sept émirats, je le ferai. »

L’événement de samedi était le premier de la « Champions Series », l’accord pluriannuel annoncé cet été entre le département de la culture et du tourisme d’Abu Dhabi et la célèbre société de promotion Matchroom Boxing.

Concernant sa prochaine étape dans le sport, Al Bloushi a déclaré : « J’espère vraiment que je pourrai obtenir les meilleurs combats. Je veux vraiment devenir le numéro 1 au Moyen-Orient ; les petits objectifs d’abord et ensuite nous pourrons passer aux grands.

« Je veux devenir le premier Emirati à avoir le titre du Moyen-Orient dans ma catégorie de poids. Ainsi, je peux mettre le pays sur la carte et inspirer beaucoup d’autres enfants. Parce que je veux qu’ils apprennent à se défendre. »

Lire aussi:  Sebastien Haller : Dortmund soutient l'attaquant après la découverte d'une tumeur testiculaire.

Plus tard dans la journée de samedi, Sultan Al Nuaimi a réussi un doublé pour les EAU en arrêtant l’Indien Sohaib Haque au septième et avant-dernier round.

La victoire, scellée par un crochet droit au corps, a porté le record d’invincibilité d’Al Nuaimi à 9-0.

« Je me sens bien, je suis heureux de ma performance », a déclaré le super poids plume. « C’est juste le premier round, je pense que je me suis cassé le pouce, ou… ». [damaged] un ligament, je viens de le faire vérifier.

« Le simple fait de savoir que c’est le plus grand combat de l’histoire des Émirats arabes unis et que vous avez réalisé une très bonne performance, c’est un tel honneur d’en faire partie.

« Et de montrer au monde qu’il y a des combattants locaux qui peuvent être performants à un haut niveau. Nous essayons simplement d’attirer les gens dans ce sport, car d’autres personnes se concentrent sur d’autres sports et ignorent la boxe. Alors qu’elle est en pleine expansion dans le monde entier.

« Nous voulons juste attirer plus de gars locaux dans ce sport. Ce n’est que le début. »

Dans l’autre combat de la soirée impliquant un Emirati, le poids léger du Khorfakkan Majid Al Naqbi a subi la première défaite de sa carrière professionnelle, s’inclinant par décision unanime face au Philippin John Lawrence Ordonio.

Al Naqbi, qui s’était présenté au combat avec un score de 7-0, a été surpassé par son adversaire pendant les quatre rounds, les juges ayant donné des scores de 40-36, 40-36, 39-37.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*