Erling Haaland sort du banc pour sauver Manchester City à 10

Erling Haaland est sorti du banc pour marquer un penalty dans les arrêts de jeu. Manchester City, 10e, a arraché une victoire difficile 2-1 contre Fulham en Premier League.

Les visiteurs avaient semblé pouvoir frustrer les champions après un penalty d’Andreas Pereira qui avait annulé un premier but de Julian Alvarez à l’Etihad Stadium samedi.

City a dû jouer plus d’une heure en infériorité numérique après l’expulsion de Joao Cancelo pour la faute sur Harry Wilson qui a conduit à l’égalisation de Pereira.

Typiquement Haaland, de nouveau en forme après une maladie et une blessure au pied mais pas prêt à commencer, a eu le dernier mot avec son 23e but pour sa 17e apparition avec City depuis son arrivée au club cet été.

« Vraiment nerveux [for the penalty]. Il s’agit de faire face à la situation de la manière appropriée et c’est ce que j’ai fait », a déclaré Haaland.

« Je ne me soucie pas de savoir comment il est entré, l’important c’est qu’il soit entré. Une sensation incroyable.

« Pour moi, il s’agissait d’arriver avec de l’énergie et d’essayer de marquer un but parce que ces trois points sont vraiment importants. Il fallait essayer de les marquer et c’est ce que nous avons fait.

« Quand vous jouez à 10 contre 11 pendant 70 minutes, c’est difficile, je ne pense pas qu’une équipe puisse le faire aussi bien que nous l’avons fait aujourd’hui.

« J’étais absent une semaine et je suis enfin de retour. Un bon sentiment. »

Avant son intervention, il semblait que City allait devoir regretter une période chaotique avant la pause où ils ont perdu l’avantage ainsi que leur calme et leur contrôle du jeu.

Lire aussi:  Lionel Messi s'entraîne avec l'Argentine avant le match amical contre les EAU

Fulham, même sans la menace de son attaquant clé Aleksandar Mitrovic, s’est montré plus que difficile.

Les hôtes avaient démarré en force, Bernardo Silva obligeant Bernd Leno à une belle parade avant que Kevin De Bruyne ne mette le gardien de Fulham à l’épreuve d’une frappe puissante.

L’ouverture du score intervenait à la 17e minute. Ilkay Gundogan transmettait un bon ballon à Alvarez et l’Argentin, qui disputait son troisième match en une semaine en raison des problèmes de condition physique de Haaland, plaçait une frappe sous la barre.

John Stones pensait avoir ajouté un deuxième but peu de temps après en profitant d’un rebond sur un coup de pied arrêté, mais le drapeau était levé.

City a lâché du lest pendant 20 minutes avant la pause.

Cancelo était le premier à perdre son sang-froid : il voyait rouge et concédait un penalty pour une faute maladroite sur Wilson.

L’ancien jeune joueur de Liverpool, Wilson, était sur le point de tirer au but lorsque Cancelo l’écartait du ballon sans tenter de le jouer lui-même.

L’arbitre Darren England n’hésitait pas à désigner le point de penalty et à donner l’ordre au Portugais.

L’entraîneur de City, Guardiola, était furieux sur le banc de touche et son humeur ne s’est guère améliorée lorsque, tout d’abord, Pereira ne commettait aucune erreur pour égaliser le score.

Ensuite, même si City se montrait à nouveau menaçant, Jack Grealish passant deux fois à côté et Manuel Akanji reprenant de la tête sur Leno, les locaux étaient victimes de quelques contestations grossières.

Lire aussi:  PGMOL va "coopérer pleinement" avec la Premier League dans le cadre de l'examen des incidents liés à la VAR.

Harrison Reed recevait un carton jaune pour une faute sur De Bruyne et Wilson mettait Silva à terre, mais cette fois, le joueur de City recevait un carton jaune pour sa réaction.

Furieux, Silva se plaignait à l’Angleterre, puis s’éloignait considérablement pour donner une leçon à son assistant.

Silva se plaignait encore au coup de sifflet de la mi-temps et devait être repoussé de l’Angleterre. Guardiola semblait passer sa colère sur le quatrième arbitre Robert Jones.

La pause a permis d’apaiser la situation, mais City n’avait pas son mordant habituel après la reprise du jeu.

Ils auraient pu être punis juste après l’heure de jeu mais Wilson tirait à côté.

Guardiola se tournait immédiatement vers Haaland et Phil Foden et le Norvégien semblait avoir ouvert la voie en reprenant de la tête un centre de De Bruyne, mais il était considéré comme hors-jeu par la VAR.

City exerçait une pression supplémentaire mais ne parvenait pas à mettre Leno à l’épreuve, jusqu’à ce que, dans le temps additionnel, Antonee Robinson fasse une claquette sur De Bruyne dans la surface. Haaland marquait sur le point de penalty.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*