Après l’affaire DSK, c’est au tour de Georges Tron d’être mis en garde à vue, pour des soupçons d’agressions sexuelles sous couverts de reflexologie…

L’ancien Secrétaire d’État à la fonction publique et actuel Maire (UMP) de Draveil a été placé en garde à vue, ce lundi à 14 heures.

Georges Tron, le député de l’Essonne et Maire de Draveil, a été placé en garde à vue ce lundi à 14 heures par la Police judiciaire de Versailles. Une confrontation avec les plaignantes devait être organisée. Suite aux accusations portées par deux anciennes employées municipales, une enquête a été ouverte par le parquet d’Évry pour viol, agressions sexuelles et abus de pouvoir. Dans l’après-midi, des enquêteurs ont perquisitionné son bureau à la mairie de Draveil

Il y a quelques semaines, les deux employées déposaient plainte contre le maire de Draveil. Essonne Info avait alors interrogé la Présidente du Modem 91, Daphné Ract-Madoux, qui confiait alors n’avoir « de cesse de rencontrer des femmes à qui c’est aussi arrivé. » (lire l’interview).