C’est une arrivée qui si elle se confirmait, acterait de manière définitive la mutation de l’ex-base aérienne 217 en nouveau pôle de développement économique du Sud-Essonne. Ce dernier doit notamment compenser la perte de 2 000 emplois civils et militaires générée par la décision en 2008 de la fermeture de la Base aérienne 217, située sur les communes de Brétigny-sur-Orge et Le Plessis-Pâté.
Après la création d’un Cluster drones, l’organisation de deux festivals prévus cet été, mais aussi la création de terres agricoles biologiques, les collectivités locales cherchent aussi à attirer des entreprises de niveau mondial.

Ainsi, d’après les informations du Figaro, le leader du E-Commerce, Amazon, pourrait y ouvrir un entrepôt de 200 000 m² dès fin 2018. Avec la création de plus de 2 000 emplois à la clé. « Il y a quelques mois, les 30 hectares sur lesquels est prévu ce bâtiment ont fait l’objet d’une promesse de vente, dévoile le quotidien national. Un permis de construire a été déposé pour ce projet. Et une enquête publique concernant cette implantation sera ouverte du 22 mai au 22 juin ».

Un projet confirmé à demi-mot par l’agglomération Cœur d’Essonne, propriétaire du site de 300 hectares depuis décembre 2015 : « Depuis plusieurs mois des discussions ont été engagées avec un leader du E-Commerce, qui recherche un site de projet de grande ampleur capable de les accueillir en région Île-de-France, explique-t-elle dans un communiqué publié vendredi 5 mai. Nous avons aujourd’hui débuté une nouvelle étape du processus avec le dépôt des dossiers d’autorisations administratives en cours d’instruction par les services compétents ».

Si tel était le cas, ce serait le sixième entrepôt installé en France par l’entreprise américaine. Contactée par Essonne Info, cette dernière, dont le chiffre d’affaires pourrait avoisiner les 3,1 milliards d’euros en 2016, reste néanmoins évasive : « Nous n’avons aucune information à apporter à ce stade  », précise-t-elle. Avant de confirmer sa volonté de s’étendre : « Amazon cherche constamment à accroître la taille et la flexibilité de son réseau en Europe pour répondre à la demande des clients ».

Une enquête publique sera lancée dès le 22 mai prochain pour permettre aux habitants des villes alentours de se prononcer sur le projet. Ce dernier sera également consultable en mairie de Brétigny-sur-Orge. Affaire à suivre, donc.

Pour aller plus loin, lire notre dossier : La base aérienne 217 : The Base to be