Depuis 2010, l’association Ecolalies, basée à Etiolles, accueille des enfants de 6 à 14 ans, atteints de troubles envahissants du développement (TED) et de troubles du spectre autistique (TSA). Avec un objectif : leur offrir une prise en charge psycho-éducative complémentaire pour favoriser leur inclusion en milieu ordinaire.

Seulement, bénéficiant de peu de subventions, elle est dans l’obligation de faire appel à la solidarité de la population pour continuer à aider les jeunes autistes. Les 3, 13, 17 et 27 mai, mais aussi les 3, 14, 17 et 23 juin, ses bénévoles organiseront la vente de crêpes autour d’un stand installé au centre commercial Carré-Sénart (Lieusaint-77) : « Nous participons aux Boucles du cœur, une opération de collecte lancée par les magasins Carrefour, explique Stéphane Bruzzi, co-fondateur et président d’Ecolalies. À ce titre, nous allons à la rencontre de la population en proposant la vente de crêpes au profit de l’association. La semaine dernière, nous en avons écoulé près de 400 ! »

Mercredi 3 mai prochain, Laurent Savard, parrain de l’association, viendra même dédicacer son livre Gabin sans limites (Broché, 2017), à 14h au Carrefour du centre commercial seine-et-marnais : « Laurent est papa d’un enfant autiste lourd, il a d’abord monté un spectacle intitulé « Le bal des pompiers » avant d’écrire un livre dans lequel il explique leur quotidien, conclut Stéphane Bruzzi. C’est un beau témoignage contre les péjugés  ».
Aujourd’hui, on estime à 8 000 le nombre d’Essonniens souffrants d’autisme, dont 2 300 jeunes âgés de moins de 20 ans.