C’est un message publié sur sa page Facebook qui n’est pas passé inaperçu. Deux jours après le 1er tour de l’élection présidentielle, ‎Richard Trinquier prend position en vue du second tour. A contre-pied des principaux responsables de son parti, le maire de Wissous affiche sa préférence pour Marine Le Pen.
« Je ne voterai jamais Macron, je ne m’abstiendrai pas non plus, je ne voterai pas blanc non plus, je voterai pour la France »‎ écrit Richard Trinquier, ce qui lui vaut comme réponse des « bravo Richard » ou « merci Monsieur le maire ». Il précise ensuite qu’il s’agit selon lui de « faire barrage » à Emmanuel Macron, en mesure de composer une majorité qui continuera « la politique désastreuse des socialistes ». Il mise ainsi sur la victoire de Marine Le Pen qui « ne pourra jamais obtenir la majorité » à l’Assemblée et devra gouverner en « cohabitation avec un gouvernement de droite » prévoit-il.

L’élu LR sera-t-il un cas isolé ? Si ils sont plusieurs à avoir déjà annoncé publiquement leur vote pour le candidat En marche, difficile de prévoir ce que feront les électeurs de droite au second tour. ‎Le soutien à la candidate FN de celui qui exerce comme médecin anesthésiste constitue pour le moment une exception.