Arsenal s’assure la première place en Europa League grâce à un but de Kieran Tierney contre le FC Zurich

Kieran Tierney a marqué le but de la victoire d’Arsenal contre le FC Zurich. Les Gunners quittent leur groupe d’Europa League à la première place et évitent un match de barrage potentiellement délicat.

Arsenal avait besoin d’égaler le résultat du PSV Eindhoven, son rival dans le Groupe A, pour s’assurer la première place et le but de Tierney a suffi pour battre une équipe de Zurich pleine d’entrain 1-0.

Le PSV s’est imposé sur le terrain de Bodo/Glimt. Une victoire à l’Emirates Stadium était donc nécessaire, mais l’équipe de Mikel Arteta, qui présentait sept changements par rapport à la victoire 5-0 en Premier League contre Nottingham Forest dimanche, n’a pas réussi à s’imposer.

Mais, après que Manchester United n’ait pu s’emparer de la deuxième place de son groupe plus tôt dans la soirée, cette victoire permet à Arsenal d’éviter des équipes comme le FC Barcelone, la Juventus et le FC Séville et de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Comme United à la Real Socieded, Arsenal a ouvert le score à la 17e minute, Fabio Vieira voyant ses deux tirs bloqués, le ballon se libérant pour Tierney qui marquait d’une flèche à l’entrée de la surface de réparation.

Cette percée donnait de l’élan à Arsenal, mais Vieira voyait son tir bloqué par un Gabriel Jesus involontaire après qu’Eddie Nketiah ait semblé être repoussé dans la surface, bien que l’arbitre belge Erik Lambrechts ne soit pas intervenu.

Zurich obligeait Aaron Ramsdale à intervenir pour la première fois sur une frappe de Jonathan Okita qui était déviée par le gardien de but anglais, lequel réagissait bien pour déplacer son poids et effectuer un arrêt à ras de terre sur sa droite.

Lire aussi:  Chelsea, Barcelone et cinq destinations potentielles pour la star du PSG Neymar

De l’autre côté, Tanick Brecher, dans le but de Zurich, faisait mieux en détournant une tête de Nketiah à bout portant.

Arsenal ne parvenait pas à creuser l’écart avant la pause, Jesus voyant un tir à bout portant détourné par Brecher peu après la reprise.

Alors que le PSV menait 2-1 en Norvège, Arteta a fait appel au calvaire en faisant entrer Bukayo Saka – un doute avant le match – et Thomas Partey juste après l’heure de jeu.

L’avance était mince et les coeurs étaient dans les bouches pendant quelques secondes après qu’Adrian Guerrero ait tiré au but, mais le drapeau de hors-jeu a coupé court aux célébrations dans le camp adverse.

Arteta répondait par de nouveaux changements, Takehiro Tomiyasu et le capitaine Martin Odegaard étant également introduits.

Mais les supporters locaux commençaient à s’énerver car Arsenal ne parvenait pas à creuser l’écart, Zurich poussant et repoussant Arsenal dans sa propre moitié de terrain.

Tomiyasu se blessait pour ajouter au drame de la fin de match, mais les hôtes ont finalement terminé la rencontre en tête du Groupe A.

« Nous avons juste dû montrer de la combativité et de la faim parce que Zurich est venu ici avec beaucoup de cela. Nous savions qu’ils le feraient et nous savions que ce serait difficile avec leur jeu d’homme à homme », a déclaré Tierney à BT Sport. « C’est juste une honte que nous n’ayons pas marqué plus. C’est difficile de dire pourquoi – nous avons gagné 5-0 il y a trois jours. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*