Discrimination raciale : Un homme autochtone du Québec qui vivait dans une réserve se voit refuser une assurance.

MONTRÉAL – La Commission des droits de la personne du Québec a statué qu’un homme autochtone du Québec qui s’est vu refuser une assurance automobile parce qu’il vivait sur une réserve a été victime de discrimination raciale.

Alexis Wawanoloath, avocat et ex-député du Parti québécois, a porté plainte en octobre 2018 après s’être vu refuser une soumission d’assurance automobile en raison de son code postal à Odanak, à environ 120 kilomètres au nord-est de Montréal.

La commission a rendu une décision le mois dernier qui a conclu que la compagnie d’assurance Industrielle Alliance était coupable de discrimination raciale à l’égard de Wawanoloath, membre de la Première Nation W8banakiak.

M. Wawanoloath a raconté aux journalistes aujourd’hui le long combat qu’il a mené pendant quatre ans pour obtenir une décision de la commission, ajoutant que sa plainte avait été initialement classée en 2020 par un enquêteur qui, a-t-il découvert, travaillait également dans le secteur des assurances.

La commission a ordonné à la compagnie d’assurance basée à Québec de verser à M. Wawanoloath 20 000 $ en dommages moraux et punitifs.

L’Industrielle Alliance a jusqu’au 11 novembre pour payer ou porter l’affaire devant le tribunal des droits de la personne du Québec.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 3 novembre 2022.

Lire aussi:  Élections au Québec : Le chef du PQ se bat pour relancer le débat sur la souveraineté - et son propre parti
A propos de Fleury 3777 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*