Le gouvernement du Québec se dit prêt à prêter serment au roi en option.

Le parti au pouvoir au Québec, la Coalition Avenir Québec, se dit prêt à rendre facultatif le serment au Roi, exigé par la Constitution, pour les membres de l’assemblée législative.

Le leader parlementaire de la CAQ, Simon Jolin-Barrette, affirme que le gouvernement est prêt à agir rapidement et à présenter un projet de loi qui permettrait aux députés de siéger sans prêter serment au roi Charles III.

Les 11 députés de Québec solidaire et les trois députés du Parti Québécois – tous élus le 3 octobre – ont refusé de prêter le serment de loyauté le mois dernier.

Mardi, le président sortant de l’Assemblée législative du Québec a déclaré que le serment était obligatoire et a autorisé le sergent d’armes à expulser les membres qui ne s’y conformaient pas.

Le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon, se dit surpris que le président de la Chambre, qui n’est plus un élu, soit intervenu dans le débat.

Le leader parlementaire de Québec solidaire, Alexandre Leduc, dit qu’il a confiance en Jolin-Barrette, et Leduc dit qu’il s’attend à ce que le projet de loi soit présenté dans les deux premières semaines suivant la réouverture de la législature.

Ce reportage de La EssonneInfo a été publié pour la première fois le 2 novembre 2022.

Lire aussi:  Ouragan Fiona : des militaires vont être déployés en Nouvelle-Écosse pour aider au rétablissement ; alors que la tempête frappe Terre-Neuve, une femme est secourue après avoir été emportée par les eaux ; dégâts dans l'est du Québec.
A propos de Fleury 3562 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*