Le sujet de la transparence de la vie publique a ressurgi lors de cette campagne présidentielle, avec la médiatisation d’affaires touchant plusieurs candidats. A quelques jours du premier tour, le mouvement Stop-corruption, dont l’appel est soutenu par 7500 personnes, entend rappeler aux citoyens et à nos élus les principes éthiques nécessaires pour retrouver la confiance envers nos représentants.

Ce réseau de citoyens, « non partisans » comme ils se présentent, a lancé un premier rassemblement le 19 février dernier à Paris, et compte poursuivre sa campagne jusqu’aux élections législatives. Pour cela, une marche de 5 jours a été organisée, d’Orléans à Paris, pour continuer à sensibiliser sur leurs principales revendication. Présents à Etampes jeudi dernier, ils ont fait escale à Evry vendredi, puis Juvisy samedi, avant de finir leur parcours à Paris.

Une rencontre était organisée vendredi soir à la Maison du monde d’Evry pour leur arrivée, lors de laquelle les marcheurs ont pu rappelé leurs trois revendications « immédiates et non négociables » : le retrait de l’amendement donnant prescription après 12 ans à partir des faits pour les infractions occultes et dissimulées, le vote d’une loi citoyenne sur la transparence pour obliger les élus à justifier toutes leurs dépenses, ainsi que le retrait de la vie politique des élus condamnés pour corruption ou abus de biens sociaux.

« Nous voulons que toutes les personnes candidates aux législatives se positionnent, et au delà, tous les élus » résume Célia, une des marcheuses. Originaires de Bordeaux ou encore de Franche-Comté, les membres du collectif ont également saisi les 11 candidats à la présidentielle, et 3 leur ont pour l’instant répondu, « Poutou, Mélenchon et Cheminade » poursuit Jonathan, « mais nous avons eu un maire qui a signé notre attestation sur la route » se réjouit-il. L’échange s’est poursuivi avec les militants locaux, avec la visite notamment de l’ancien élu d’Evry et initiateur de la pétition pour le casier judiciaire vierge pour les élus, Philippe Pascot, venu leur apporter son soutien.