Concerts

Saint-Michel-sur-Orge > Le Centre Culturel Baschet accueillera un groupe pas comme les autres ce vendredi 24 mars à 21h. Venez découvrir The Big Hustle, un groupe Jazz-Funk qui fera danser tout le public. Une ambiance chaleureuse, une richesse d’instruments et un rythme entrainant, ce groupe est incontournable ! A ne pas manquer !

Longjumeau > Le Théâtre de Longjumeau ne chômera pas ce week-end. Ainsi, retrouvez la très célèbre Tal ce vendredi 24 mars à 20h. Après deux tournées battant tous les records, elle remontera sur scène et reprendra tous ses tubes : Le sens de la vie, Envole-moi, Danse, Le passé, Marcher au soleil, Pas toi et le tout dernier Are we awake… Devenue une figure incontournable de la scène française, elle mettra le feu sur la scène du théâtre. Comptez entre 35€ et 45€. 

Ce samedi 25 mars à 20h à l’Auditorium du Théâtre de Longjumeau, venez découvrir Philipe Audibert Quintet. Ce concert est un hommage à Sidney Bechet et Lester Young, deux personnalités de caractères opposés, deux instruments différents, mais un langage musical tellement proche et fascinant. Ces deux géants du jazz, pères spirituels d’une musique qui évoluera sans cesse dans le temps, seront évoqués lors de ce concert par le saxophoniste Philippe Audibert et son quintet. Comptez entre 5€ et 20€.

Yerres > C’est un concert hors du commun qui se déroulera ce samedi 25 mars à 20h30 au Théâtre de Yerres. L’Orchestre national d’Ile-de-France et Nemanja Radulovic mettront l’Amérique à l’honneur. Un Best of des grandes pages montrant comment la vitalité des musiques orchestrales se nourrit de la danse, du spectacle, de la comédie musicale et du chant. Les œuvres de Barber et de Copland sont plus intérieures et font sonner les racines profondes de l’idéal américain : la liberté et les grands espaces. Le Concerto de Barber sera ici sublimé par le virtuose et renommé violoniste, Nemanja Radulovic. Immanquable ! Comptez entre 7€ et 25€.

Massy > Ce samedi 25 mars à 20h30, Paul B organise son fameux Paul Brings The Noise. Après Bordeaux, le Club de Smurf et Paul B proposent au public de partir à la découverte de la scène rock indépendante du grand ouest. Ainsi, ce sont trois groupes aux styles différents qui se produiront sur la scène de Paul B. Comptez entre 7€ et 12€.

Tigery > Le Silo organise un événement exceptionnel ce samedi 25 mars à 21h. O’Silo Maximum est un événement qui regroupe un concentré du meilleur de la scène sénartaise et de ses environs. Deux ou trois groupes aux univers proches voire communs et bien souvent complices se partageront la scène du Silo pour vous faire vibrer, danser, chanter, hurler ou même frémir… Ainsi, ce sont trois groupes qui se rassembleront pour le plus grand plaisir du public.

Spectacles

Massy > L’Opéra de Massy accueille du vendredi 24 mars au dimanche 26 mars, l’opéra de Giacomo Puccini. L’un des plus populaires parmi les opéras du grand répertoire. Un rôle-titre flamboyant, des situations tragiques sur un arrière-plan historique, une musique passionnée. Cette Tosca, composée et créée en 1900, impressionne et bouleverse comme au premier jour. Ce personnage, le plus saisissant né de la plume de Puccini, s’inspire d’un de ceux créés au théâtre par la grande Sarah Bernhardt. Avec Rome en toile de fond, l’opéra tisse une histoire d’amour et de politique des plus réalistes, sur laquelle plane, dès le lever de rideau, la figure du terrifiant chef de police Scarpia, dont le poison contamine peu à peu cet oppressant huis clos. Comptez entre 38€ et 55,5€.

Brunoy > La ville accueille un humoriste décalé ce vendredi 24 mars à 20h30. Régis Mailhot sera en représentation et fera rire aux éclats le public. Régis Mailhot est un humoriste entier et touche-à-tout : homme de scène reconnu, auteur de spectacles à succès, chroniqueur vedette du Fou du roi, humoriste de la mi-journée sur RTL aux côtés de Stéphane Bern, pilier de la « Revue de presse » sur Paris Première et auteur d’ouvrages satiriques. Comptez entre 12€ et 34€.

Evry > Ce vendredi 24 mars à 20h, le Théâtre de l’Agora accueille un spectacle hors du commun. Magnétique, hypnotique, haletant. Les adjectifs s’envolent pour exprimer la fascination face à cette performance inspirée par la migration des oiseaux. Les bras des danseurs battent comme des ailes, les corps s’élèvent, planent, retombent. Avec une musique envoûtante et des images d’oiseaux en vol, c’est un voyage dans les airs et dans l’immensité qui est proposé aux spectateurs. Un hymne à la liberté et au dépassement de soi mené par la chorégraphe et danseuse catalane Roser López Espinosa, en duo avec le danseur libanais Guy Nader. Et si la danse donnait des ailes ? A ne pas manquer.

Corbeil-Essonnes > Le chorégraphe Kader Attou rend avec The Roots un magnifique hommage à la danse hip-hop, interprété par onze danseurs au sommet de leur art. Éblouissement garanti ! Au travers de ses rencontres avec le hip-hop, le contemporain, le kathak ou le flamenco, il n’a cessé de renouveler son esthétique tout en poursuivant la même interrogation : comment, du mouvement, naît l’émotion ? À cette question, The Roots répond par un formidable voyage en plusieurs tableaux sur les chemins de la mémoire. Le décor est vite planté : une table, un vieux fauteuil, un tourne-disque et un vinyle crépitant, souvenirs d’une enfance ordinaire. Chaque morceau, Brahms, Colette Magny ou un titre électro, déclenche la danse. Immanquable.

Sénart > Ce vendredi 24 mars à 20h30, le Théâtre de Sénart aura la chance d’accueillir l’Alonso King Lines Ballet. Admirateur de Balanchine, Alonzo King développe une danse inventive, sensuelle et vibrante avec des danseurs à la technique classique irréprochable, et crée des ponts entre tradition et modernité. Par ses collaborations avec des artistes de disciplines et cultures différentes, il propose un travail toujours nouveau et nourri par cette diversité culturelle. Un spectacle émouvant qui donnera des frissons au public. Immanquable.

Sorties

Chamarande > A l’occasion de la journée internationale des forêts, le conseil départemental de l’Essonne propose une balade dans le massif du Belvédère à Chamarande ce samedi 25 mars. Cette sortie sera l’occasion de découvrir toutes les richesses qu’abritent les forêts en Essonne : des fleurs forestières printanières, aux mystérieux amphibiens qui se précipitent dans les mares dès les premiers redoux… Si vous êtes intéressé, rendez-vous à 14h sur le parking forestier route de Lardy.

Gif-sur-Yvette > Du vendredi 24 au dimanche 26 mars, de 10h à 23h, la ville organise le festival des mots, des rimes et des lyres. Ce rassemblements, pour petits et grands, a pour but de satisfaire les amateurs de poésie et curieux. De nombreuses rencontres avec des auteurs et des plasticiens seront offertes. L’Afrique, thème du Printemps des Poètes, sera bien sûr à l’honneur avec en particulier le spectacle du Bateau Ivre, les contes pour les enfants, le dîner africain du samedi et le concert de clôture avec Mamady Diabaté. A ne pas manquer !

Ballainvilliers > La ville accueille sa troisième édition de la Fête de la Lecture au château de Ballainvilliers ce samedi 25 mars de 10h à 18h30. Le thème de cette édition « Bouge, lis, écris » invite au mouvement dans le temps et l’espace car malgré les apparences, la lecture n’est pas que synonyme d’immobilité. Comme les années précédentes, des animations seront proposées tout au long de la journée pour toute la famille. Le public pourra alors rencontrer des auteurs, faire dédicacer leurs livres, assister à l’un de leurs ateliers, s’essayer à l’écriture, au mime, à l’illustration, à la BD, aux Mangas… Assister à des lectures pour petits et grands, flâner entre les différentes expositions et stands présents pour l’événement et enfin assister au surprenant spectacle final de mime et de chansons à 18h30.

Expositions

Evry > Jusqu’au 31 mars, le Théâtre de l’Agora accueille l’exposition « C’est pas marqué sur mon front ». Une galerie de photos et de vidéos portraits d’hommes et de femmes noirs, sans fard. Ils sont ingénieurs, avocats, architectes… Le photographe max Tchung-Ming s’est penché sur les identités et les visages de ces citoyens, trop souvent rendus invisibles par une société encore bien minée par les a priori et les clichés. Plus d’informations dans notre article.