Voilà, les électeurs longipontains ont parlé. Ce dimanche 12 mars, les habitants de cette commune du Val d’Orge étaient attendus dans leur bureau de vote, afin d’élire leur nouveau maire suite à une série de défections au sein du conseil municipal. Un second tour sera nécessaire pour en savoir plus, mais ce premier tour permet de dresser les premiers enseignements. La liste Ensemble pour Longpont, dont Alain Lamour est le chef de file est ainsi arrivée en tête avec une belle avance. Ce dernier totalise pas moins de 825 voix, soit 37,8% des suffrages exprimés. « C’est le fruit d’un travail en profondeur, indique Alain Lamour peu après l’annonce de ces résultats. On travaille depuis longtemps sur un projet et nous sommes une équipe qui apparaît comme cohérente. On verra bien si cela se confirme dimanche prochain », a ainsi lancé l’ancien membre de l’opposition, démissionnaire du conseil municipal à l’automne.

Notre dossier sur les élections municipales de Longpont-sur-Orge

Derrière, suit Patrick Gamache, leader de Longpont c’est vous avec 29% des suffrages. L’ancien maire adjoint en charge des finances, également démissionnaire en fin d’année dernière, attend de voir si les Longipontains viendront plus nombreux au second tour. Car ce dimanche, légèrement moins de la moitié des inscrits s’est déplacée pour voter. « Nous rentrons dans un schéma classique contre la gauche. Nous avons eu beaucoup d’abstention et j’appelle tous Longipontains à nous soutenir et éviter que M.Hamon ne fasse élire une seconde fois la gauche », a-t-il déclaré.

Et c’est ce même Philippe Hamon qui arrive en troisième position. Le maire sortant n’a pas réussi à franchir la barre des 20% (19,5%). Celui qui se disait « prêt à un retour aux urnes », lors des derniers conseils municipaux semble en mauvaise posture pour conserver son fauteuil au soir du second tour. « C’est un résultat sévère, concède Philippe Hamon. Par rapport à 2014, il y a eu 700 votants de moins. Nous allons tout faire pour que les Longipontains viennent encore plus nombreux dimanche prochain  ».

Enfin, la liste Servir Longpont conduite par Pascal Amrhein, sur laquelle figure l’ancienne maire DVG Delphine Antonetti a réalisé le score de 13,8%. Son chef de file regrette également que les habitants de Longpont-sur-Orge ne se soient pas venus plus nombreux. « Peut-être par résignation », souffle ce dernier.

On prend les mêmes et on recommence

Désormais, place au second tour. Ce dimanche 19 mars, les électeurs auront sans doute la même configuration face à eux, étant donné que chacune des listes engagées a obtenu les suffrages nécessaires (Ndlr : 10%) pour se maintenir. Les candidats ont d’ailleurs jusqu’à mardi soir pour les déposer en préfecture. Pourra-t-il y avoir des tractations jusqu’à cette date ? Pas sûr, même si certains le souhaiteraient, à l’image de Jean Jacquin, ancien tête de liste de Servir Longpont, qui a quitté le mouvement peu avant le premier tour. « Vu les résultats de ce soir qui placent Ensemble Pour Longpont largement en tête avec 37,79% des suffrages, je compte sur le sens des responsabilités de mes anciens camarades de Servir Longpont arrivés derniers avec 13,79% pour qu’ils fassent le choix de vraiment servir Longpont en se retirant ». Celui-ci souhaite qu’ils appellent à voter pour Alain Lamour pour que « notre ville sorte enfin de l’ornière ou le maire sortant l’a mise ». Une solution que Pascal Amrhein n’entend pas de cette oreille. « Nous nous maintenons au second tour et nous ne fusionnerons pas, garantit le chef de file. Notre collectif rassemble diverses sensibilités de la droite et de la gauche républicaine. En quelque sorte, nous avons déjà fusionné », résume Pascal Amrhein.

A droite, vu les différentes tensions déjà existantes entre Philippe Hamon et son ancien adjoint aux finances, Patrick Gamache, il y a peu de chances que le maire sortant retire sa candidature, lui qui assurait il y a peu « tout faire pour ne pas le laisser aux commandes de la ville ». « Nous allons faire une remontada à la barcelonnaise », prévoit Philippe Hamon. Nous y verrons déjà plus clair mardi soir après le dépôt des listes.