Dernière-née du département, la ville des Ulis fêtera ses 40 ans le 17 février 2017. Née par arrêté préfectoral en 1977, la commune du Nord de l’Essonne a encore un bel avenir devant elle. C’est en tout cas le message que veulent donner les organisateurs de cet événement plutôt inédit : « Fêter les 40 ans de la ville est aussi une occasion de faire rayonner son nom, de faire découvrir ses nouveaux espaces et l’étendue de ses possibilités, au delà des limites communales. (…) De l’attractivité de la ville dépendra aussi le dynamisme local et donc la qualité de vie et le quotidien des Ulissiens ».« On espère que ce sera festif, et que le temps sera de la partie », confie la maire des Ulis, Françoise Marhuenda.

Lors de cette soirée donc, le cœur de ville se transformera en scène géante avec « un son et lumière monumental », proposé par le Kolectif Alambik. Et d’après ce qu’annonce la mairie, le spectacle aura de quoi en mettre plein la vue et les oreilles : « Les bâtiments prendront vie pour raconter l’histoire des Ulis, au cœur de notre territoire ». Nom du show ? « Raconte-moi Les Ulis ». Ainsi, « Raconte-moi les Ulis », c’est ce que demandera ce soir-là le jeune bâtiment de la place de la Liberté à son aïeule la vieille tour des Bergères. Avec des façades illuminées, une rétrospective se mettra alors en scène, dévoilant le passé des Ulis. Comment les Ulis sont nés ?

Deux séances de ce spectacle sont prévues, à 19h puis à 21h. Ouvertes à tous et en entrée libre, elles dureront 30 minutes.

Ce même soir, la place de la Liberté sera également transformée en village festif : entre les deux séances, un spectacle magique de chevaux géants investira la place transformée en grande fête piétonne. Avec au menu stands de restauration, musique, maquillage…

Commune-nouvelle, Les Ulis est sortie de terre en 1977, née du rêve d’architectes animés par les préceptes de Le Corbusier. « Une ville aujourd’hui forte de sa jeunesse et d’une maturité qui ouvrent les portes d’un avenir collectif en Essonne et à Paris-Saclay », poursuit la mairie. « Au-delà des Ulissiens, enfants de la ville et premiers à souffler les 40 bougies, c’est à l’ensemble du territoire que la fête s’adresse. Pour (re)découvrir Les Ulis, son histoire mais aussi et surtout ses potentiels. »

Pour les festivités, la ville et la préfecture de l’Essonne ont renforcé la sécurité autour des lieux concernés. Attention aussi aux déviations et au stationnement, à anticiper.

Vendredi, Essonne info vous proposera aussi une édition spéciale dédiée aux Ulis et à son histoire. Restez connectés !