Comme tous les vendredis, retrouvez les sujets qui font débat chez nos lecteurs-abonnés, à travers le meilleur des commentaires et contributions publiés sur Essonne Info, ainsi que sur nos réseaux sociaux.

Cette semaine, l’Essonne a été une nouvelle sous le feu des projecteurs. En effet, deux jours de suite, le nord du département a vu défiler des candidats à l’élection présidentielle. Cela a commencé le mercredi 8 février avec la venue de la candidate frontiste Marine Le Pen. La leader d’extrême-droite était venue rendre visite aux brigades attaquées le 8 octobre dernier au cocktail Molotov au carrefour dit du « Fournil » à Viry-Châtillon. Cette dernière s’est ainsi rendue dans les commissariats de Savigny-sur-Orge, Athis-Mons et enfin Juvisy-sur-Orge, où elle a donné un point presse. Une façon pour elle de décrire quelques points de son programme sur la thématique de la sécurité. « C’est pour ça qu’il y avait autant de journalistes », lâchent ainsi certains lecteurs sur les réseaux sociaux.

Ces mêmes journalistes étaient également nombreux le lendemain, au niveau des anciens locaux de l’agglo des Portes de l’Essonne (CALPE) d’Athis-Mons, pour la visite du candidat LR François Fillon, qui a bien plus agité la toile. Une visite marquée par le son des casseroles. Sur les réseaux sociaux certains se sont montrés encore acerbes avec l’ancien Premier ministre, à l’image de cet abonné Facebook.

« Lui, Dassault, etc, qui paradent fièrement leurs logiciels de truands dans le département en donnant des leçons de sécurités morales et économiques qu’ils ont contribué à ruiner, c’est aussi délirant qu’un épisode des Simpsons. Manquait plus que des ovnis et une manif’ de dauphins bleus à son cortège de soutien pour que monseigneur l’estime normal. […] Tout comme ceux qui trouvent encore à redire de ce genre de contre-manifestation vachement trop bon enfant encore ».

« La gauche aime beaucoup donner des leçons, ils ont la mémoire sélective… », rétorque à ces attaques un autre internaute.

Autre sujet, autres débats. Les aménagements urbains et routiers ont fait parler d’eux cette semaine. En début de semaine, le Premier ministre Bernard Cazeneuve, la présidente de la Région IDF Valérie Pécresse et le président du Conseil départemental François Durovray étaient à Massy pour la signature du contrat plan Etat-Région. Ce plan présente notamment les différents niveaux de subventions attribués à des projets de territoire, comme celui du tram-train Massy-Evry. Ce qui fait réagir « Ti Peur » sur Facebook : « Ce ne sont pas les transports publics qui permettent aux gens d’être éduqués… On dépense beaucoup d’argent dans les transports publics…puffff. Foutaise. Et si peu de budget dans l’éducation. C’est une honte ».

Dans ce même CPER, le remaniement du Ring des Ulis, qui fait réagir François :

« J’habite Montlhéry et travaille aux Ulis et aux beaux jours, je viens en vélo et le passage par le ring est un enfer !… J’ai installé un drapeau qui culmine à environ 2,50 m pour être vu des automobilistes.
Je souhaite que les travaux tiennent compte des piétons et des cyclistes car il n’y a pas d’alternative de trajet pour de nombreux usagers sauf à faire des détours de plusieurs km… »

Et n’oubliez pas : tout le monde peut contribuer à cette rubrique participative, en envoyant vos humeurs, contributions et photos à redaction[@]essonneinfo.fr. L’œil des lecteurs, c’est aussi le vôtre !

A la semaine prochaine.