Sumo : Tamawashi, champion de septembre sans âge, rejoint les rangs de l’élite

L’homme de fer mongol Tamawashi est devenu le lutteur le plus âgé depuis 40 ans à retrouver une promotion dans les rangs supérieurs du sumo, après que l’homme de 37 ans ait été inscrit en tant que komusubi lundi dans le classement de l’Association japonaise de sumo avant le Grand tournoi de sumo de Kyushu du 13 au 27 novembre.

Tamawashi, qui aura 38 ans le 16 novembre, quatrième jour de la rencontre de 15 jours au centre Kokusai de Fukuoka, a été promu du rang 3 de lutteur maegashira après avoir remporté son deuxième grand tournoi en septembre.

Il concourra dans les trois rangs « sanyaku » inférieurs au yokozuna pour la première fois depuis juillet 2019, et partagera la vedette avec le sekiwake Mitakeumi.

Mitakeumi, triple vainqueur de la Coupe de l’Empereur, aura une chance à Fukuoka de retrouver sa promotion au rang d’ozeki, le deuxième rang le plus élevé du sumo, mais il lui faudra 10 victoires, ce qu’il a réalisé pour la dernière fois en mars lors de son premier tournoi en tant qu’ozeki.

Le maegashira Tamawashi, numéro 3, reçoit la Coupe de l’Empereur après avoir remporté le Grand Tournoi d’Automne de Sumo de 15 jours au Ryogoku Kokugikan de Tokyo, le 25 septembre 2022. (Photo de pool) (Essonne Info) ==Essonne Info

L’événement se déroulera probablement sans le seul yokozuna du sumo, Terunofuji, qui a récemment subi une opération du genou.

La carrière singulière de l’homme de 30 ans a été interrompue par des blessures aux deux genoux alors qu’il était jeune ozeki. Depuis, il a rebondi de la deuxième division la plus basse du sport pour remporter six de ses sept championnats et être promu au rang suprême du sumo.

Lire aussi:  Le candidat aux Jeux olympiques d'hiver de 2030, Sapporo, annule la visite du CIO à la mi-septembre.

Son absence placerait également des attentes plus élevées que d’habitude sur les deux ozeki restants, Takakeisho, qui a perdu 10-5 en septembre, et Shodai. Après 11 défaites la dernière fois, Shodai devra en gagner huit ou subir le même sort que Mitakeumi, à savoir être relégué en sekiwake.

S’il y a un point positif pour Shodai, c’est l’expérience. Ce sera son cinquième tournoi avec son rang en jeu en tant qu’ozeki « kadoban ».

Le trio des sekiwake est mené par Wakatakakage, qui participe au troisième rang le plus élevé du sumo pour le cinquième tournoi consécutif, et Hoshoryu. Le neveu de l’ancien yokozuna mongol Asashoryu est de retour en sekiwake pour sa deuxième compétition consécutive.

Tamawashi sera rejoint au komusubi par son compatriote mongol Kiribayama, qui a fait 9-6 en septembre pour assurer sa position pour un deuxième tournoi consécutif, ainsi que Tobizaru et Daieisho, ce dernier descendant du sekiwake.

Tobizaru sera un lutteur sanyaku pour la première fois après avoir été 10-5 en tant que maegashira n°1 en septembre.

À l’autre extrémité du classement, trois lutteurs ont été promus à la division d’élite makuuchi à partir des rangs juryo de deuxième niveau.

Atamifuji, qui fait ses débuts en tant que maegashira à la 15e place, est le huitième plus petit tournoi de l’histoire, après 12 tournois entre ses débuts dans le sumo et sa promotion dans la division makuuchi. Il est rejoint par Azumaryu, à la 14ème place, et Kagayaki, à la 15ème place, qui sont tous deux de retour dans l’élite après avoir passé les mois de juillet et septembre comme lutteurs de juryo.

Lire aussi:  Football : Mitoma fait un retour en force pour Brighton, Kubo absent sur blessure

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*