Soutenu par le Parti communiste de la 1re circonscription de l’Essonne,  mais aussi par le mouvement « Ensemble » et plusieurs militants du Parti de Gauche d’Evry-Courcouronnes, Michel Nouaille et Mina Fayed n’ont pas été investis par La France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon : « Nous avons été écoutés par les groupes locaux de La France insoumise, pour leur proposer d’être leur candidat. Ils étudient notre candidature », expliquait le duo début décembre 2016.

Le 30 novembre dernier, les groupes d’appuis locaux de soutien à JL Mélenchon à Corbeil et Évry avaient affiché leur rejet des candidatures de Farida Amrani et d’Ulysse Rabaté (sans étiquette mais soutenus par Bruno Piriou, figure historique du Parti communiste de Corbeil-Essonnes), conseillers municipaux  PCF à Evry et Corbeil. Ils ne s’étaient d’ailleurs pas présentés devant l’assemblée générale. Ils avaient alors émis une préférence sur les candidatures de Michel Nouaille et Mina Fayed, tout en proposant quatre autres noms possibles.

Mais après deux mois d’attente, ils n’ont finalement pas été investis par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, qui leur a préféré Farida Amrani et Ulysse Rabaté, déjà candidat du Front de Gauche lors des législatives de 2012 : « Quelle déception pour eux d’avoir cru qu’à La France insoumise, on allait changer les pratiques politiques et de voir que c’est par le haut, de manière oligarchique, que ces candidats allaient quand même être désignés sans tenir compte des appréciations qu’ils ont fait remonter, regrette le groupe d’appui JLM2017 d’Évry. Pour nous, ce qui est clair, c’est que nous ne nous reconnaîtrons jamais dans ces deux candidats désignés par le haut. »

Une investiture que les heureux élus ont accueilli avec sérénité : « C’est dans la continuité des choses, estime Farida Amrani. Il faut maintenant appeler à un large rassemblement de gauche ». Quant au soutien de Bruno Piriou, qui aurait pu faire la différence : « Il a vu ce qu’on a fait, il connaît notre engagement. Lui, comme La France insoumise, ont estimé qu’on était les plus à même de couper les ponts avec un PS local si particulier : celui de Monsieur Valls  ».

Candidats sur la 1re circonscription de l'Essonne, Mina Fayed et Michel Nouaille ont le soutien du PC, d'"Ensemble" et du Parti de Gauche d'Evry-Courcouronnes  (MB/EI).

Candidats sur la 1re circonscription de l’Essonne, Mina Fayed et Michel Nouaille ont le soutien du PC, d’ »Ensemble » et du Parti de Gauche d’Evry-Courcouronnes (MB/EI).

Dans un communiqué, Michel Nouaille et Mina Fayed ont de leur côté tenu à réaffirmer leurs engagements dans la campagne pour les législatives de juin prochain : « Forts de notre ancrage local, de notre désignation démocratique par les militants du Front de Gauche de la 1re circonscription et du soutien des deux groupes locaux de Corbeil-Essonnes et d’Evry de France insoumise, nous œuvrons plus que jamais pour le rassemblement de la gauche de transformation sociale, écologique et démocratique exigé par celles et ceux qui se retrouvent dans la candidature de Jean-Luc Mélenchon, par les déçus du quinquennat Hollande/Valls, par les écologistes  ».

Avant de conclure sur un ton optimiste : « Encouragés par de nombreux soutiens qui nous parviennent chaque jour, nous sommes décidés à continuer et amplifier cette campagne dans les prochaines semaines  ».