L’Afrique du Sud bat l’Inde mais le capitaine nie que son équipe fasse partie des favoris.

Temba Bavuma insiste sur le fait que son équipe d’Afrique du Sud ne fait pas partie des favoris de la Coupe du monde T20, malgré sa victoire impressionnante sur l’Inde à Perth.

Cette victoire de cinq coups de pied leur a permis de reprendre la tête du groupe 2 du Super 12. Les seuls points perdus par les Proteas dans la compétition jusqu’à présent l’ont été lors d’un match abandonné par la pluie contre le Zimbabwe, qu’ils dominaient également.

Leur excellence a poussé le Pakistan au bord de l’élimination du tournoi, et a placé les Sud-Africains parmi les favoris pour le titre.

« Nous n’aimons pas cette étiquette », a déclaré Bavuma, le capitaine de l’Afrique du Sud.

« Nous sommes arrivés dans le tournoi sans être les favoris. Comme je l’ai dit dès le début, nous allons continuer à voler sous le radar.

« Il est important pour nous de continuer à nous améliorer d’un match à l’autre. C’est exactement ce que nous faisons. »

La décision de Rohit Sharma de frapper en premier après avoir remporté le tirage au sort a semblé courageuse face à l’attaque foudroyante de l’Afrique du Sud sur une piste rapide.

Lui et KL Rahul n’ont pas réussi à marquer un run sur les neuf premières balles qu’ils ont rencontrées, ce qui est le plus long temps qu’il a fallu à l’Inde pour démarrer dans un match international T20.

Ils l’ont fait avec style sur la 10e balle, Rohit frappant un tir dans les tribunes sur Kagiso Rabada, mais le répit n’a été que bref.

Lungi Ngidi a éliminé les deux ouvreurs, puis est devenu le premier lanceur du tournoi à éliminer Virat Kohli. Ngidi a terminé avec un score de 4 pour 29, ce qui lui a valu le titre de joueur du match.

Lire aussi:  Natalie Metcalf vise la gloire en Super League et en Coupe du monde après une tournée inédite à Abu Dhabi

L’Inde a cependant eu l’occasion de jouer au bowling grâce à une autre contre-attaque extraordinaire de Suryakumar Yadav.

Alors que tout le monde avait du mal à poser une batte sur la balle, Yadav a quand même réussi à marquer à la vitesse pour laquelle il est connu.

Il a frappé trois sixes et six fours dans un remarquable séjour de 40 balles qui lui a apporté 68, avant de devenir l’une des trois victimes de Wayne Parnell.

Bien que les lanceurs indiens aient employé une méthode différente de celle de leurs homologues, leur défense de 134 était à la fois courageuse et habile.

Le swing d’Arshdeep Singh et de Bhuvneshwar Kumar – contrastant avec le rythme et la férocité de Ngidi and Co – a réduit l’Afrique du Sud à 24 pour trois dans leur réponse.

Dix overs après le début de la poursuite, les Proteas semblaient derrière le jeu, mais un partenariat de 76 points entre Aiden Markram et David Miller, qui ont tous deux réalisé des demi-centuries, s’est avéré décisif.

Miller a conclu la victoire avec des limites consécutives sur Bhuvneshwar, à deux balles de la fin du match.

« Quand vous voyez ce score, vous pensez toujours que vous êtes dans le jeu parce que le terrain est tel qu’un wicket peut arriver à tout moment », a déclaré Rohit.

« C’est un partenariat de Markram et Miller qui a permis de gagner le match. Nous avons aussi été un peu mauvais sur le terrain. Nous avons donné trop d’occasions et nous n’avons pas été très précis.

Lire aussi:  Judo : La médaillée d'or olympique japonaise Uta Abe remporte la catégorie des 52 kg lors de son retour international.

« Ce n’était pas assez bon. Les deux derniers matchs que nous avons joués, nous étions plutôt bons sur le terrain et nous voulons être constants dans ce domaine. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*