De nombreux enseignements sont à tirer de cette nouvelle ‘Enquête des lecteurs’ – la 4ème depuis 2013 – que nous avons mise en ligne en décembre. Avec un total de 132 réponses, nous pouvons dresser un portrait du lecteur type d’Essonne Info, et surtout, connaître vos souhaits, vos critiques et propositions pour la suite de l’existence de votre journal numérique et local.

Par rapport à la dernière enquête de l’été 2015 (à retrouver ici), vos habitudes de lecture sont en évolution sur Essonne Info. Ce que nous confirment aussi les données dont nous disposons à travers nos compteurs de visites internes. Le matin ainsi que le soir sont les moments privilégiés de la journée pour nous lire. Concernant la fréquence de visite sur notre site, vous êtes plus de 70% à nous lire plusieurs fois par semaine, voire tous les jours.

questmodelecture

Sur les lieux depuis lesquels vous vous connectez pour nous lire, une majorité d’entre vous* privilégie le domicile (78%), tandis qu’un quart de nos lecteurs nous consulte sur son lieu de travail (25%), et désormais 23,5% en mobilité (contre seulement 13,6% en 2015). La newsletter quotidienne reste le moyen le plus régulier par lequel vous lisez nos articles* (pour 73,5% d’entre vous), et vous êtes 24,2% à nous lire à travers les réseaux sociaux, ainsi que 21,2% à consulter le site spontanément.

Toutes les professions et tous les âges sont représentés parmi nos lecteurs, avec une plus forte représentation pour les salariés, retraités et cadres/chefs d’entreprises. Concernant votre lieu d’habitation, on compte parmi vous des Essonniens des quatre coins du département, puisque parmi les 132 réponses obtenues, nous comptons quelques 58 communes de l’Essonne. D’Evry à Limours, de Milly à Massy, en passant par Arpajon, Nozay ou Yerres, vous vous trouvez aussi bien dans les zones urbaines que rurales.

Bienveillance, exigences.. et critiques !

Nous avions également prévu pour ce questionnaire, plusieurs questions ouvertes, pour savoir ce que vous pensiez de la nouvelle version d’Essonne Info, avec une partie pour abonnés, mise en ligne il y a 6 mois. Nous vous demandions aussi comment vous jugez nos contenus actuels, et ce que vous attendez pour 2017 du travail quotidien de notre rédaction locale dans le traitement des dossiers d’actualité, ainsi que des scrutins à venir. En ce qui concerne les rubriques et formats d’articles, nous devrions selon vous mettre l’accent sur la vie du territoire, les sujets de société, et dans une moindre mesure la politique, l’économie et le social, ainsi que la culture.

questquelisezvous

Vous êtes plusieurs à nous transmettre vos encouragements et à formuler des remarques positives sur notre travail, ce qui nous touche particulièrement, car ces marques d’affection sont notre carburant pour continuer chaque jour à alimenter nos éditions et à creuser certains sujets qui vous touchent au quotidien. « Très bien », « lisible », « bon boulot, « infos utiles et articles bien présentés », « facile d’accès et tout aussi conviviale », « j’apprécie le sérieux des enquêtes », « nettement mieux depuis cette année », « clair, concis, pas polémique », « bien documenté ». « Rien à critiquer, les articles sont clairs, précis et les analyses généralement justes, sans parti-pris ou orientation politique »… comptent parmi les réponses que nous avons reçu de votre part.

Vous êtes également plusieurs à porter un regard mitigé, voire très critique vis-à-vis des articles que nous publions. Voici quelques unes de vos remarques parmi les plus acerbes : « Peu d’enquêtes sociales et beaucoup de sport et spectacles. Je pense qu’il s’agit d’un choix politique ou d’un manque de moyens (humains ou matériels ou les deux). L’investigation ne peut être neutre ». « Bien mais manque une ligne éditoriale pour éviter d’être tout le temps dans le factuel ». « Manque de recul sur les informations. Les données ne sont pas fouillées. Les choix éditoriaux n’en font pas une source d’info impartiale et pluraliste pour tous publics. La qualité rédactionnelle n’est pas toujours là ». « Sur le fond, trop de place pour les infos type ‘ouverture de telle ou telle grande enseigne’ et aucune prise de recul sur des sujets de politique locale ». « Articles orientés politiquement et culturellement ». « Un sentiment (sans certitudes) d’une relative dépolitisation du journal ».

Sur la forme, vous nous reprochez aussi parfois l’orthographe ou la navigation entre les articles : « Bien mais toujours autant de coquilles et de fautes de français. Il vous faudrait un relecteur »« Je ne retrouve pas les infos comme par le passé, donc elle est nulle »« Sur la forme, rien de novateur ». Et puis, le passage en version abonnés d’une partie de nos contenus irrite certains d’entre vous, qui nous le font savoir : « Articles non accessibles aux non-abonnés… rendant difficile une appréciation objective, mais trop d’articles orientés et/ou mal écrits ». « Payant dorénavant, je préfère consulter gratuitement Le Parisien, alors que je préférais autrefois Essonne Info ». « Pas terrible ! Lorsque l’on ne peut pas lire les articles au complet ». « Quand il y a un article intéressant, il faut être abonné ».

Ce qui démontre plus que jamais votre exigence quant au traitement de l’information locale sur Essonne Info. « Intéressant mais à perfectionner », « améliorable », nous dites-vous, et vous nous transmettez même quelques suggestions techniques : « De nouveau éléments seraient les bienvenus (application mobile, paiement par article, newsletter ciblée par intérêt à chaque lecteur) ». Ainsi que des suggestions sur nos traitements : « plus de dossiers fouillés, du suivi dans les sujets serait souhaitable », « peut-être des articles encore plus aboutis avec l’historique et des avis divergents nécessaire pour se faire une opinion personnelle ».

Comme vous pouvez l’imaginer, nous sommes très attentifs à l’ensemble de ces remarques et retours que vous nous faites, concernant le travail quotidien de notre rédaction. Nous comprenons vos exigences, ce d’autant plus dans le climat global de défiance vis-à-vis des médias et du travail des journalistes. Nous avons toujours cherché, et encore plus ces derniers mois, à mettre nos forces dans un traitement approfondi de plusieurs problématiques locales, tout un jouant un rôle de relai des principales actualités de nos territoires. C’est pour garder ce cap, tout en essayant de pérenniser cette expérience unique de journal en ligne indépendant et numérique, que nous avons mis en ligne ce nouveau site, avec l’ouverture d’une partie pour abonnés. Il s’agit d’un vrai défi pour une jeune structure comme la nôtre, composée d’une très petite équipe qui se donne à fond pour vous fournir chaque jour une édition d’information locale et diverse. Sans solliciter les collectivités publiques, ni les gros investisseurs de la presse, nous continuons à porter à bout de bras ce projet. Soyez assurés que nous donnerons toute notre énergie ces prochaines semaines pour tâcher de répondre à vos exigences, et vous convaincre de la nécessité de vous abonner, d’abonner vos proches, de diffuser nos articles, pour qu’Essonne Info passe de précaire à durable.

Quelle utilité d’Essonne Info pour 2017?

Cette année sera donc celle de tous les défis pour l’équipe d’Essonne Info. Vous nous avez fait énormément de retours quant au traitement que vous attendez des principales échéances électorales de l’année. Priorité doit être donnée pour beaucoup d’entre vous aux élections législatives, qui concernent 10 circonscriptions en Essonne, et autant de campagnes locales : « Que les élus rendent compte de ce qu’ils font/ont fait », « avoir des informations sérieuses sur les programmes des candidat(e)s et pas des spots de com », traiter ces scrutins « de la façon la plus complète possible », « savoir précisément les positions de nos élus locaux », « il faut donner toutes les nouvelles des circonscriptions, être pluraliste politiquement (pas que les ‘grands partis’ ou ceux qui auraient une ‘chance’ de gagner), et interpeller les candidats sur l’articulation des programmes nationaux et des attentes locales ».

Quelques encouragement, également, qui font chaud au coeur : « Un aussi bon traitement que les traitements des élections précédentes, avec, pour les législatives, des reportages sur les circonscriptions clés et, les soirs d’élection, des soirées en direct qui permettent un vrai plus pour ceux qui suivent la politique départementale », ou encore des idées que vous nous soumettez en ce qui concerne les débats de la présidentielle : « j’espère que nous aurons des infos sur l’incidence des programmes des différents candidats sur notre vie quotidienne », « mettre en lien l’élection présidentielle avec notre territoire », « que les différents candidats soient traités à égalité, que les sondages ne pèsent pas trop sur les commentaires, que les sujets de fond soient abordés », « j’espère des coups de projecteur sur toute initiative visant une réappropriation par les citoyens du choix de leurs candidats, des propositions de lois qu’ils doivent porter, et de la définition collective du mandat impératif qui leur est donné pou la prochaine législature ». Essonne Info doit aussi servir, à vous lire, à faire vivre le débat, à créer du lien avec la société civile, et surtout à relayer ce qui se déroule « sur le terrain », sans oublier le sud Essonne. Au travail !

* plusieurs réponses possibles

questlecteurs