Le concept nous vient tout droit des Etats-Unis, et après s’être grandement installé au Japon ou encore au Canada, le voici enfin arrivé en France, ici, en Essonne, et plus précisément à Courcouronnes. « L’idée de départ c’était de pouvoir importer le batting center en France, c’était un rêve pour moi depuis que j’ai 16 ans », avoue Gaël l’un des créateurs du site. Passionné et pratiquant de baseball depuis son plus jeune âge, Gaël nourrissait depuis des années, et son voyage au Canada, l’espoir de pouvoir, un jour, s’essayer dans un Batting Center sur le sol français. Faute d’en avoir trouvé un 16 ans plus tard, il décide alors de combler ses désirs, lui-même. « Fin 2012, il m’a sollicité pour importer ce projet », confirme François, judoka, et co-créateur. « Il fallait le temps de peaufiner le projet, et de régler les situations professionnelles de chacun », poursuit-il.

2 250m² de surface

Après 4 ans de discussions, quelques obstacles, et environ 10 mois de travaux, « Chez Gaël, Le SuperParc » a finalement pu ouvrir ses portes le 1er octobre dernier. En lieu et place de cet ancien bâtiment de routage, se dresse désormais un parc d’activités de 2 500m², dont 2 250m² de surface commerciale, et ce fameux batting center au centre du projet. Un concept simple, bien huilé, destiné dans un premier temps aux fans de baseball, mais surtout un concept ludique, qui permet de présenter un sport peu pratiqué sur l’Hexagone, et qui donne la possibilité à tous, de s’essayer. Trois cages, trois machines lance-balles, et jusqu’à trois joueurs simultanément, armés d’une batte, prêts à travailler leur swing.

« C’est un plaisir de venir ici, c’est une super structure « , lance Jonathan, 29 ans, et joueur de baseball aux Pharaons d’Evry. « Je viens 6/7 jours faire de la frappe, ça m’aide énormément », poursuit celui qui fait aussi partie du Comité Départemental de l’Essonne de Baseball, de Softball, et de Cricket. Comme lui, plusieurs amateurs de ce sport viennent s’entraîner ici. « On a des clients qui viennent de toute la France », précise François. « Ceux qui viennent régulièrement sont de Marne-la-Vallée, Roissy, Noisy-le-Grand. Mais il y en a aussi qui viennent de Rouen, Lille, Toulouse ». Un concept recherché donc, qu’il a fallu enrober pour plaire au grand public.

Le premier d’une série ?

« L’idée c’était soit d’importer un Batting Center brut, comme aux USA, soit d’offrir un espace multi-services. On a choisi de faire un espace multi-services », explique le judoka. La cible ? Les enfants. Pour les conquérir ? Un univers enfantin, une histoire, des héros sportifs, une aire de jeu de 0 à 12 ans avec des toboggans gonflables, des trampolines, ou encore des parcours de mobilités, en plus du mur de grimpe (à partir de 6 ans) et du centre de frappes (à partir de 8 ans) mis à disposition des adultes. Pour les simples accompagnateurs, un club house fraîchement aménagé d’un bar (boissons, snack), ou encore d’un billard est mis à disposition. Un espace complet donc, tout aussi disposé à accueillir des anniversaires, des réunions de travail, et même des cours de zumba (danses de salon, salsa…).

Pour faire tourner ce complexe, Gaël et François ont engagé deux personnes, alors que d’autres comme Jonathan viennent régulièrement faire des démonstrations. « C’est super intéressant, très convivial. Ce qui est bien aussi c’est que les parents peuvent venir et participer avec les enfants », se réjouit Ilham, assistante d’exploitation qui a choisi de quitter le prêt-à-porter pour rejoindre le projet. « Le concept me plaît, les activités proposées sont biens. On pourrait faire ces choses-là en extra-scolaire », assure Mbarka, venu avec ses trois enfants, dont Eden, passionné par le toboggan gonflable.

Après trois mois d’existence, le projet plaît, mais n’attire pas encore les foules, si ce n’est le week-end. Les employés, eux, travaillent d’arrache-pied pour attirer la clientèle. « On commence à se faire connaître par les centres aérés », se satisfait François. En attendant d’afficher complet, l’équipe de Chez Gaël, Le SuperParc réfléchit aux possibles améliorations, et continue de voir plus grand. « En fait, la société s’appelle France Europe Batting Center. L’objectif c’est de vendre d’autres batting center en France, et en Europe » !

Le Facebook > Chez Gaël, Le SuperParc

Le site internet > Chez Gaël, Le SuperParc

 Sapce Jump : l’eldorado du trampoline