Le Bangladesh se remet sur les rails en battant le Zimbabwe à la dernière minute.

Le Bangladesh s’est imposé dans la dernière ligne droite face au Zimbabwe pour relancer sa campagne de Coupe du monde T20 dimanche, grâce au demi-centenaire de l’ouvreur Najmul Shanto et aux trois guichets de Taskin Ahmed.

Shanto (71) a aidé le Bangladesh à atteindre 150-7 au Gabba de Brisbane dans un match qui s’est terminé en queue de poisson avec le Zimbabwe qui avait besoin de 16 dans un incroyable dernier tour.

Deux guichets sont tombés, un gros six et les équipes ont quitté le terrain en pensant que le match était terminé, pour finalement être rappelées.

Le Bangladesh pensait avoir gagné lorsque Blessing Muzarabani, qui avait besoin de cinq points pour gagner, a été arrêté en essayant de frapper un six sur la dernière balle, et que l’équipe sur le terrain a célébré la victoire en serrant la main des joueurs et en quittant le terrain. Mais une révision a montré que les gants du gardien Nurul Hasan ont pris la balle devant les souches et la balle a été déclarée sans balle.

Les équipes devaient retourner sur le terrain pour un coup gratuit avec quatre points nécessaires pour gagner, mais Muzarabani balançait et manquait à nouveau la balle, laissant le Zimbabwe court sur 147-8.

« Nous étions tous nerveux. C’était un très bon match, ce n’était pas très facile pour nous », a déclaré l’homme du match Ahmed. A propos du drame de la no-ball à la fin, il a ajouté : « C’était la première fois que je voyais quelque chose comme ça. »

La victoire a permis au Bangladesh de prendre quatre points dans le Groupe 2 avec deux matchs restants, à égalité avec l’Inde qui affronte l’Afrique du Sud, qui a trois points, à Perth plus tard dimanche.

Lire aussi:  Bob Tahri fait son retour aux 10km du marathon de Sénart

La défaite laisse le Zimbabwe, qui a assommé le Pakistan d’une course jeudi, toujours en course pour une place en demi-finale avec trois points. Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour le dernier carré.

Le capitaine du Bangladesh, Shakib Al Hasan, a remporté le pile ou face et a choisi de frapper par une journée radieuse, mais l’ouvreur Soumya Sarkar a été éliminé dans la deuxième passe sans marquer, attrapé par le lanceur Muzarabani.

Shanto a marqué deux limites en début de match pour atteindre 22 points avec Liton Das, avant que ce dernier n’attrape Tendai Chatara sur une livraison plus lente de Muzarabani.

Malgré un jeu de terrain difficile, le Zimbabwe a joué de manière économique pour maintenir le score à 63-2 à la mi-temps. Mais une fois cette marque franchie, le Bangladesh est devenu plus agressif et a bien fait tourner le jeu, Shanto atteignant son premier 50 en 45 balles – le premier demi-siècle du Bangladesh dans le tournoi.

Al Hasan, qui a participé à toutes les Coupes du Monde T20 depuis sa création en 2007, a survécu à une tentative d’abandon à 23 ans, mais il est tombé cinq balles plus tard, attrapé brillamment par Muzarabani par le spinner Sean Williams, mettant fin à un partenariat de 54 points.

Shanto a continué à travailler avec Hossain, puis a fait un trou dans la balle de Craig Ervine, avant que le Bangladesh ne prenne 47 points dans les cinq derniers tours.

Le Zimbabwe était sur la défensive immédiatement en réponse, avec Wessly Madhevere qui a été éliminé sur la troisième balle, en faisant une passe d’Ahmed à Mustafizur Rahman dans la profondeur.

Lire aussi:  La FA va examiner les commentaires de Thomas Tuchel sur l'arbitre après le match nul contre les Spurs.

La situation s’est aggravée lorsque le capitaine Craig Ervine l’a suivi au pavillon deux overs plus tard, en faisant une passe au gardien Hasan, Ahmed prenant sa deuxième balle.

Mustafizur Rahman a été introduit dans l’attaque et a éliminé Milton Shumba sur sa deuxième balle, puis l’homme du danger Sikandar Raza a été éliminé dans la même passe, laissant le Zimbabawe sur 35-4.

Sean Williams (64) et Regis Chakabva les ont poussés à 64-4 après 10 overs, mais un changement de lanceur a brisé le partenariat avec Ahmed qui est revenu pour éliminer Chakabva (15).

Ils avaient besoin de 56 dans les cinq derniers tours de batte et lorsque Williams a été éliminé avec huit balles restantes, leurs espoirs semblaient se terminer avant le dernier tour dramatique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*