Les quicks néo-zélandais éliminent le Sri Lanka après un ton de Glenn Phillips dans la Coupe du monde T20.

La Nouvelle-Zélande a écrasé le Sri Lanka par 65 runs samedi, ce qui lui permet de se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du monde de football.

La Nouvelle-Zélande a joué en premier et a affiché 167-7 après un mauvais départ. En réponse, le Sri Lanka a été éliminé pour 102 dans le dernier over, avec Boult prenant un record de carrière 4-13.

Les Black Caps ont connu un début de match épouvantable après avoir choisi de frapper avec leur premier ordre, perdant Finn Allen, Doug Conway et Kane Williamson pour 15 runs.

Ils ont rampé jusqu’à 54-3 après 10 overs avant que Phillips ne se lâche, réalisant 10 fours et quatre six dans son tour de batte de 64 balles.

C’était le deuxième siècle du tournoi, après le 109 du Sud-Africain Rilee Rossouw contre le Bangladesh, et seulement le 11e dans l’histoire de la Coupe du monde T20.

Le Sri Lanka a commencé par le spin de Maheesh Theekshana après avoir perdu le toss, et cela a immédiatement porté ses fruits.

L’ouvreur Allen n’a réussi que trois balles et un run, déconcerté par un inswinger dans la première over.

Doug Conway, qui a réalisé un score de 92 sans défaite contre l’Australie, n’a pas fait mieux. Le fileur Dhananjaya de Silva a rejoint l’attaque et Conway a été lancé, également pour un, trompé par le vol.

La Nouvelle-Zélande se retrouvait à 11-2 après trois overs et les choses se sont aggravées lorsque le capitaine Williamson (8) a reçu un bord extérieur du lanceur Kasun Rajitha dans l’over suivant et a été attrapé derrière.

Lire aussi:  Le joueur d'Everton Ben Godfrey sera absent pendant trois mois après avoir été opéré d'une fracture de la jambe.

Phillips et Daryl Mitchell, de retour dans l’équipe après s’être fracturé la main ce mois-ci, ont porté le tableau d’affichage à 54-3 à la mi-course, ne réussissant que cinq limites.

Mais Phillips a ensuite mis le feu aux poudres, atteignant sa septième cinquantaine en T20, avec l’aide d’un terrain peu soigné, abandonné par Pathum Nissanka à la 12e minute et à nouveau à la 45e minute par le capitaine Dasun Shanaka.

Un stand de 84-run avec Mitchell s’est terminé lorsque son partenaire a été bowlé pour 22 par Wanindu Hasaranga. Mitchell Santner était à ses côtés lorsqu’il a inscrit son deuxième ton T20 à la 19e reprise.

En réponse, l’attaque de vitesse de la Nouvelle-Zélande a rapidement pris le dessus. Le Sri Lanka allait toujours avoir du mal après que Boult et Tim Southee aient renversé leur ordre supérieur et une fois que le troisième quick, Lockie Ferguson, a fait attraper Bhanuka Rajapaksa au milieu du terrain pour 34, la cause semblait perdue.

Le capitaine Shanaka a tenu bon avec 35 points, mais n’a pas pu compter sur l’aide de l’arrière-garde et a fait un trou pour donner à Boult son quatrième guichet.

« Daryll et moi avons été très clairs sur le fait que nous voulions être aussi positifs que possible, et essayer de faire le bon choix positif », a déclaré Phillips après le match.

« Sur un terrain comme celui-là, il était un peu difficile de frapper la balle plus lente, donc il s’agissait juste de passer à travers et d’essayer d’atteindre un total compétitif. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*