Des manteaux à 18€, des pulls unis à 8€, plaids à 16… Entre l’univers homme, l’univers femme et celui qui concerne la décoration intérieure et les accessoires de maison, tout le monde y trouve son compte. Primark est sur tous les fronts et s’invite même dans les armoires des working-boys par exemple avec des pantalons de costume à 19€ et des chemises et cravates à 7 et 6 euros. Si les petits prix peuvent surprendre, Christine Loizy, la directrice générale de Primark France, l’explique simplement par la mise en place d’un « système économique différent  ». Le commerce est vu différemment : ici, on compense les bas prix avec de très gros volumes. Et les économies sont partout ! En vous promenant dans le magasin, vous pourrez remarquer l’absence de musiques en fond sonore et de publicités : « C’est notre façon à nous de faire du commerce, c’est unique car, aujourd’hui, personne en France ne se positionne ainsi ». Les produits sont confectionnés par plus de 700 fabricants, répartis dans près de 37 pays.

« Nous sommes toujours les moins chers, partout où nous allons. Nos prix sont constamment réduits. Si nous voyons que la concurrence vend ses pulls à 13€, on va baisser les nôtres à 10€  », explique Christine Loizy, avant de rassurer l’auditoire sur les potentiels doutes qui planent au sujet de la qualité des produits : « Primark accueille beaucoup de mamans avec enfants, justement car pour le rapport qualité/prix, elles ne s’y trompent pas. Elles ont beau laver les habits à de nombreuses reprises, ils restent tels quels  ».

Les 4 000 mètres carrés témoignent de l’énorme capacité de stockage du magasin, tel un centre commercial miniature au coeur du centre commercial de l’Agora. Mais n’ayez crainte, les équipes ont pensé à tout. Les 69 cabines d’essayage, les 400 salariés et les 58 caisses assurent une qualité de service rapide et efficace.

Un événement inédit qui attire la curiosité de chacun

Dès 8h15 du matin, les curieux sont venus s’insérer dans la file d’attente longue de plusieurs mètres, mais pas seulement ! Parmi eux, Elodie François était présente lors de l’inauguration. L’adjointe au Maire, chargée du développement urbain et du renouvellement urbain à Evry, a tenu à souligner «  la fierté de la ville d’Evry d’accueillir l’enseigne Primark, la fierté d’avoir été choisi pour être le 10e magasin après des villes comme Paris, Lyon ou encore Créteil », avant de conclure : «  Primark est une pierre importante qui vient d’être ajoutée à l’édifice ». Farouk Alouani, l’adjoint chargé de la Jeunesse et de l’Emploi et de l’Insertion, a lui aussi salué la venue de l’enseigne au coeur de la capitale de l’Essonne : «  Je remercie Primark car cela a permis de créer de l’emploi sur notre territoire  ».

L’affluence n’effraie en rien les collaborateurs, au contraire : « On s’attendait de toute façon à voir beaucoup de monde  ». Le manager, Marc Nolier, n’a pas manqué de venir les motiver pour l’inauguration du 328e magasin Primark dans le monde. Si l’ouverture de Primark à Créteil a été éclaboussée par plusieurs controverses, Christine Loizy a tenu a tempérer la polémique. Elle garantit notamment que «  les produits sont fabriqués dans le respect de l’environnement et du droit des ouvriers  ».

Au Primark d’Evry 2, plusieurs choses sont mises en place pour assurer le bien-être des collaborateurs sur leur lieu de travail : des salles de repos et de formation se cachent à l’arrière du magasin. Les clients sont eux aussi chouchoutés ! Deux espaces détente ont été disposés pour qu’ils puissent non seulement se reposer mais également recharger leurs téléphones. Mais il y a peu de chances que l’espace détente ait permis aux gens de se reposer étant donné la très forte affluence de ce premier jour d’ouverture dont voici la vidéo :