FEUILLETON > A partir de la semaine prochaine, et pour cinq épisodes, publiés le samedi, la rédaction d’Essonne Info vous propose de partir à la rencontre des « Jeunes », par le biais de cinq ouvrages.

C’est la mobilisation qui fait peur –beaucoup- au gouvernement et aux syndicats –un peu. Les jeunes (en fait surtout les lycéens qui voulaient trouver à s’occuper entre deux périodes de vacances scolaires) se sont réveillés. Mais connait-on vraiment les jeunes ? Qu’y a-t’il derrière ces yeux bouffis de sommeil et ces corps avachis capables de se mobiliser pour des sujets dont les adultes sont tellement sûrs qu’ils sont à des années-lumière de leur préoccupations ?

Alors que la France s’agite, que les usagers redécouvrent les vertus du chauffage naturel et s’amusent à battre le record du plus grand nombre de personnes entassées dans une rame de train ; que les journaux étrangers soupirent de soulagement de voir qu’en cette rentrée de l’An de Grâce 2010, le pays des Droits de l’Homme et de l’andouillette n’a pas déçu leurs rédactions : oui, alors que le monde entier s’est converti plus ou moins sans rechigner aux soustractions de salaire et à la division des allocations, il existe encore un petit pays d’irréductibles où l’on manifeste dans la rue comme ailleurs on promène son chien, et où l’on emmène ses chipolatas en prévision du traditionnel piquet-de-grève- barbecue.

Mais alors que l’on pouvait s’attendre à voir les syndicats remballer leurs banderoles avec le sentiment du devoir accompli, voilà t’il pas surgir cette semaine l’agent perturbateur, la somme de tous les maux de notre Société, les Jeunes. Par quelle réaction chimique, entre une matinale de Secret Story et deux heures de philo passées à fumer sur le toit de la cantine du lycée, leurs neurones déviants ont abouti à un constat : « qui de mieux que nous les jeunes pour défendre les retraites de nos vieux ? Et en plus j’ai même pas révisé pour cette semaine ?! »

Ce qui nous amène à ceci : qui est le jeune, ou plutôt qui sont-ils ? Comment vivent-ils le Monde dont ils ont l’impression qu’il n’est pas fait pour eux puisque régenté par les adultes ? Quel est leur mode de pensée, en ont-ils un d’ailleurs lorsque les trois mots constituant 90% de leur langage se résument à « euuuuhh… », « fait ch… !! » et un d’origine étymologique indéterminée qui peut vouloir dire « chaussette » en Norvégien.

Le site Essonneinfo.fr s’est documenté et c’est à travers une série de cinq ouvrages que nous essayerons d’en savoir plus sur certains des codes du monde forcément changeant des jeunes.

Ce week-end, place à la banlieue pavillonnaire et sa jeunesse désœuvrée de la classe moyenne, avec une série de deux BD aux éditions Drugstore, « Le roi des mouches » de Mezzo et Pirus.