La famille Zaied peut enfin respirer. Amani, 13 ans et originaire des Ulis, était introuvable depuis quatre jours. Samedi 19 novembre, la jeune fille avait quitté le domicile familial aux alentours de 11 heures du matin. Elle devait assister à un atelier théâtre et était censée rentrer quelques heures plus tard, soit en début d’après-midi. C’est sa sœur, Aya, qui a passé les premiers appels inquiets, ne la voyant pas revenir de son activité. Bref soulagement : elle apprend que sa petite sœur et une amie sont en fait parties à Paris, pour une virée shopping. C’est seulement en fin d’après-midi que les deux jeunes filles seraient rentrées aux Ulis et c’est à ce moment-là que leurs chemins se seraient séparés. Du moins, c’est ce que lui a expliqué l’amie en question. Les inquiétudes ont alors repris de plus belle. Toujours aucunes nouvelles d’Amani. La disparition est d’autant plus inquiétante qu’Aya, la grande sœur, ne croit pas en l’explication de l’amie d’Amani : elle a confié à nos confrères du Figaro n’avoir « aucune preuve qu’elle soit allée à Paris ».

Le dossier intègre alors la case des disparitions inquiétantes. Un avis de recherche a été lancé dès lundi. Cheveux bruns, longs et ondulés, Jean bleu, pull-over noir, parka noire à capuche, basket Converse noires : les descriptions auront suffi à faire avancer l’enquête. « Ce mercredi, une personne aurait reconnu Amani dans une rue de la ville d’Orsay. Rapidement contactée, la famille Zaied est allée récupérer Amani pour la conduire ensuite au commissariat de Palaiseau », affirme une source policière proche du dossier jointe par nos soins. « La jeune fille,  retrouvée en bonne santé, est actuellement en audition », conclut cette dernière. Les enquêteurs pourront ainsi déterminer les raisons de cette disparition, qui a plongé durant des jours une famille entière dans une profonde angoisse.